Le fond de la vallée

合谷 hé gǔ

Le fond de la vallée est le quatrième point du méridien du gros intestin.

Noms secondaires

虎口 hǔ kǒu
Bouche du tigre
含口 hán kǒu
En bouche
合骨 hé gǔ
Montagne Hegu
合骨 hé gǔ
Rencontre des os

Propriétés

  • Point source (原 yuán )
  • Point des quatre barrières

Commentaire

虎合 hé
tenir, joindre, ajuster, correspondre, aimer, harmonie, concorde, fermer, unir, combiner,  grouper, convenir à,  équivaloir à, rencontrer, associer, se rassembler, entourer, chants, réunir ses forces, faire des efforts communs, conformité, assortir.
谷 gǔ
ravin, gorge, torrent, vallée, lit d’un torrent entre deux montagnes, gouffre, antre, caverne, souterrain, se trouver dans une impasse, incapable d’avancer ou de reculer

Le sinogramme 合 représente deux bouches 口, l’une chante, l’autre inversée fait le contre-chant en harmonie.

On retrouve 合 dans 合気道, aikidō, dans ce cadre le kanji 合  se traduit par harmonie. Il a pour homonyme le kanji 愛, qui se prononce également aï  et signifie amour, homonymie dont a joué O Senseï Moriheï Ueshiba, le fondateur de l’aïkido.

Harmonie vient du grec ἁρμονία signifiant union, agrément, arrangement, ajustement, assemblage. Par extension, agencement entre les parties d’un tout, de manière qu’elles concourent à une même fin.

谷 désigne la séparation, 八, la division, le creusement prolongé d’un ravin,㕣. Le ravin,㕣  étant lui-même une séparation,八 et un passage, 口 dans la montagne, où s’écoulent les eaux. Le lit d’un torrent ou d’un grand ruisseau encaissé entre deux montagnes est donc un ravin, le lit d’un ruisseau constitue une vallée. Un torrent déverse ses eaux dans une rivière entre deux montagnes, il la nourrit, l’accroît, l’entretient.

Le fond de la vallée représente le lieu de réunion des extrémités proximales des deux premiers métacarpiens, dans un creux profond où l’on sent battre l’artère radiale sur la face dorsale de la main. On le traduit également par torrent qui harmonise car il s’agit d’un grand point de commande du 陽 yáng qui commande la remise en circulation de l’énergie stagnante, ce qui est le rôle  des quatre barrières. On le nomme aussi vallée de réunion car il correspond à la pince de préhension formée par le pouce et l’index qui permet de tenir, de réunir.

On peut considérer que la jonction des deux os forme comme une large vallée. Les vallées participent activement aux échanges qui font la vie entre ciel et terre, car rien ne circule que dans le vide médian et les vallées représentent la capacité d’accueil dans l’espace médian.

Dans les arts internes

Le fond de la vallée est également nommé gueule du tigre (虎口: hǔ kǒu). En effet, lorsque les doigts sont écartés, l’espace entre le pouce et l’index ressemble à la bouche d’un tigre. La bouche, 口, marque l’appétit, l’accueil et le tigre manifeste la force de la puissance vitale qui se trouve à cette conjonction de vallées et donc de courants. Le tigre est aussi l’animal emblématique de l’Ouest, lié au métal. Dans les arts internes cette zone doit être ouverte et ronde pour que le souffle puisse emplir les mains. La gueule du tigre peut également être utilisée pour saisir et attaquer.

Hǔkǒu peut désigner également une disposition de la main en griffe du tigre, doigts écartés et pliés, paumes ouvertes. La main en gueule du tigre porte l’attaque avec la fourche du pouce et de l’index, en japonais 平挟み: hira hasami.

Le fond de la vallée est un point célèbre pour traiter les maux de tête et en fait peut être utilisé pour de nombreux problèmes impliquant la tête et le visage. Il est efficace aussi bien en acupuncture qu’en acu-pression. Dans les techniques de  saisies et de contrôles (擒拿: qínná), on saisit parfois ce point afin d’affaiblir la main de l’adversaire.

Localisation

Le fond de la vallée, 合谷 hé gǔ , est le quatrième point du méridien du gros intestin.

Le point fond de la vallée  se situe sur la face dorsale de la main, entre les bases des deux premiers métacarpiens, près du bord radial du deuxième métacarpien, à la réunion des os (合骨: hé gǔ). On peut considérer que la jonction, la fermeture (合: hé) des deux os forme comme une large vallée (谷: gǔ).

Indications

  • Jouissant d’un emplacement naturel de convergence, il rétablit les circulations bloquées.
  • Fait communiquer les luo.
  • Calme la douleur.
  • Disperse le vent.
  • Libère la superficie.
  • Recteur de l’énergie yáng du haut du corps.
  • Purifie la chaleur, arrête la fièvre.
  • Éveille le cerveau.
  • Ouvre les orifices.
  • Évacue la chaleur intestinale en faisant descendre le feu.
  • Point spécifique des affections de la face et de la bouche.Il est réputé pour son efficacité dans les odontalgies.
  • Débloque le sang des règles.

Atlas d'acupuncture de Claudia Focks chez Elsevier Masson dans la collection TraductionsAtlas illustré d'acupuncture par Yu-Lin Lian, Chun-Yan Chen, Michael Hammes, Bernard C. Kolster chez Ullmann Publishing dans la collection Reference Et MedecineAcupuncture : Les points essentiels de Philippe Sionneau chez Guy TrédanielAperçus de médecine chinoise traditionnelle de Jean Schatz, Claude Larre, Elisabeth Rochat de La Vallée chez Guy Tredaniel Médecine traditionnelle chinoise de Jean-Marc Kespi chez Marabout dans la collection SantéAtlas du Shiatsu : Les méridiens de Wilfried Rappenecker, Meike Kockrick, Christophe Prudhomme chez MaloinePrécis d'acuponcture chinoise de l'académie de médecine traditionnelle chinoise chez Dangles dans la collection : Médicale et paramédicaleAtlas photographique d'acupuncture de Antoine Bereder chez Quintessence
Médiagraphie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils