Tiandi

Les hanches et les membres inférieurs

Les exercices de cette partie des vingt mouvements essentiels renforcent l’enracinement du corps, et sa stabilité, la force des jambes qui sont la racine de l’énergie du corps.

Le bassin est à la fois le socle sur lequel vient s’articuler la colonne vertébrale, et une importante réserve d’énergie et de sang du corps, d’où son nom de bassin. Ainsi, sa mobilité, sa souplesse, sont essentielles pour transmettre tant les forces mécaniques, par les articulations et les muscles, que les énergies en haut et en bas par les méridiens et faire circuler le sang, surtout le sang veineux qui remonte des jambes. La région lombaire et la loge rénale (siège de l’énergie originelle de Porte du destin sont à la fois le moteur et le réceptacle de l’énergie recueillie par le mouvement.

  1. Déplacement du vide au plein
  2. Dessiner le soleil et la lune
  3. Capter l’énergie
  4. La tortue respire profondément
  5. La grue se pose sur le rocher
Bassin et base de la colonne vertébrale, planche anatomique extraite du Traité sur la théorie et la pratique de la profession de sage-femme de William Smellie (1697-1763)

D’après la médecine chinoise, énergie et sang sont intimement liés :

D’où l’intérêt de nourrir l’énergie du bassin, l’assouplir afin de mettre en mouvement l’énergie et le sang, et que les éléments mécaniques qui soutiennent le corps soient bien nourris et bien drainés: bassin, vertèbres lombaires, sacrum, hanches, …

Les membres inférieurs sont le soutien du corps et la racine de l’énergie. C’est la partie du corps qui travaille le plus lors des pratiques du qi gong et du tai chi chuan. Les Chinois disent:

On vieillit par les jambes.

Etre bien enraciné c’est avoir confiance en soi.

C’est un point fort du travail du qi gong, de développer cette notion de racine, de stabilité, d’être ancré dans la terre et nourri par elle.

Un autre proverbe chinois dit :

Pour que l’arbre aille très haut dans le ciel, il faut aussi que ses racines aillent profondément dans la terre .

La terre nourrit tout ce qui existe. Ainsi, en développant nos racines, nous développons notre relation positive avec la terre nourricière et ainsi nous arrivons toujours à nous adapter aux situations de l’existence et à mieux maîtriser nos émotions.

En pratique, ce travail des jambes va chercher à les renforcer pour augmenter la stabilité, à les assouplir pour que tout circule et fonctionne bien, en maîtrisant le transfert du poids entre les jambes, du vide au plein, vous harmoniserez tout l’équilibre du corps.

Posture de xinjia yilu, Chen Xiaoxing
  1. Déplacement du vide au plein
  2. Dessiner le soleil et la lune
  3. Capter l’énergie
  4. La tortue respire profondément
  5. La grue se pose sur le rocher