Nature du méridien

Cette partie du nom décrit la place du méridien dans le réseau général en utilisant le langage du 隂 yīn et du 陽 yáng.La théorie du yin~yang faisait intégralement partie du langage de la science à l’époque qui a vu naître de nombreuses théories fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise. Aussi, quand les premiers médecins ont décrit la nature des douze méridiens, ils l’ont fait en utilisant la terminologie yin~yang. Lorsqu’on regarde un sujet à la lumière de la théorie du yin~yang, le but est de déterminer sa position relative. Dans ce cas, les douze méridiens principaux sont subdivisés en deux sous-groupes de six méridiens, l’un yīn et l’autre yáng. Ces sous-groupes ne sont pas des catégories en tant que telles mais décrivent leur caractéristique et leur position dans le corps par rapport aux autres méridiens sur le spectre qui va du yīn au yáng. Ces sous-groupes nous donnent de nouveaux indices quant à la fonction de ces méridiens.   La théorie du yin~yang faisait intégralement partie du langage de la science à l’époque qui a vu naître de nombreuses théories fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise. Aussi, quand les premiers médecins ont décrit la nature des douze méridiens, ils l’ont fait en utilisant la terminologie yin~yang. Lorsqu’on regarde un sujet à la lumière de la théorie duyin~yang, le but est de déterminer sa position relative. Dans ce cas, les douze méridiens réguliers sont subdivisés en deux sous-groupes de six méridiens, l’un yīn et l’autre yáng. Ces sous-groupes ne sont pas des catégories en tant que telles mais décrivent leur caractéristique et leur position dans le corps par rapport aux autres méridiens sur le spectre qui va du yīn au yáng. Ces sous-groupes nous donnent de nouveaux indices quant à la fonction de ces méridiens.

Dans le contexte des agressions d’origine externe (邪气 xié ) les trois niveaux yang et les trois niveaux yin sont appréhendés comme référence à six niveaux de profondeur du souffle circulant à partir de la peau, donc comme six niveaux stratégiques de défense.

On a donc une division tripartite à la fois du yīn et du yáng qui nous amène aux six niveaux de base qui renferment les composantes de la théorie des méridiens. Cela signifie qu’il y a six natures possibles pour les méridiens, allant du yáng absolu au yīn absolu.

Les six niveaux dans la théorie des méridiens

Illustration des six niveaux dans la théorie des méridiens

Les organes s’ouvrent (開kāi), se ferment (闔hé) et pivotent (樞 shūi). C’est une affirmation qui renvoie à la façon dont chacun des six niveaux, tout comme les méridiens associés à ces niveaux, « bougent ». Chacun a une façon particulière de bouger à l’intérieur d’un système unifié. Les niveaux yang, les plus externes, ont trois parties ; la première s’ouvre sur l’extérieur, la seconde pivote au milieu, et la troisième se ferme sur l’intérieur et l’unifie. Les trois niveaux yin ont la même dynamique’. Les organes du corps fonctionnent dans ce vaste ensemble de six niveaux par une action de rééquilibrage dynamique.

Les six niveaux décrivent le processus de transformation d’un yang expansif, allant vers l’extérieur vers un yin absolu fait de fermeture et d’immobilité silencieuse ; ou, au contraire, d’un yin fait de substance matérielle vers une force yang purement motrice C’est l’interaction permanente entre l’énergie et la matière.

Yang suprême 太陽 tàiyâng Gouverne l’ouverture vers l’extérieur kāi
Yang mineur 少陽 shàoyâng Gouverne le pivot yang shū
Yang lumineux 陽明 yângmíng
Gouverne l’unification de l’intérieur
Yin suprême 太隂 tàiyīn Gouverne l’ouverture vers l’extérieur kāi
Yin mineur 少隂 shàoyīn
Gouverne le pivot yin shū
Yin épuisé 厥阴 juéyīn
Gouverne l’unification de l’intérieur

Plus précisément, les six niveaux décrivent le processus de transformation d’un yang expansif, allant vers eur vers un yin absolu fait de fermeture et d’immobilité silencieuse ; ou, au op d’un yin fait de substance matérielle vers une force yang purement motrice C’est l’interaction permanente entre l’énergie et la matière.

Illustration dans la main des six niveaux de la théorie des méridiens
Illustration dans la main des six niveaux de la théorie des méridiens

Chaque niveau suivant est plus profond que le précédent, le tài yâng étant le plus à la surface du corps et le  jué yīn le plus profond, au niveau du sang.

Chaque niveau unit deux organes dans un duo dédié à un aspect spécifique de la physiologie traditionnelle.

Niveaux Méridiens
Tài yâng méridien de l’intestin grêle
méridien de la vessie
Shào yâng méridien du triple réchauffeur
méridien de la vésicule biliaire
Yâng míng méridien du gros intestin
méridien de l’estomac
Tài yīn méridien du poumon
méridien de la rate
Shào yīn méridien du cœur
méridien du rein
Jué yīn méridien maître du cœur
méridien du foie
Illustration des six niveaux dans la théorie des méridiens

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils