Point antique

输穴 shū xué

Les cinq points antiques de la médecine traditionnelle chinoise sont aussi appelés points de commande ou points des cinq éléments. Ces cinq points d’acupuncture concernent chacun des douze méridiens, ce qui fait un total de soixante points antiques. Ils sont répartis entre le coude ou le genou et l’extrémité des membres.

Illustration de la circulation du qi et les cinq points antiques
La circulation du qi et les cinq points antiques

Ces cinq points sont appelés 井 jǐng, 荣 róng, 俞 shū, 经 jīng, 合 hé. Les anciens médecins comparaient la circulation des méridiens aux cours d’eau naturels. Ils affirmaient ainsi que la circulation de l’énergie dans les méridiens était comparable aux mouvements de l’eau. Au départ, les cours d’eau sont étroits et peu profonds. Ils vont ensuite en s’élargissant et en devenant de plus en plus profonds, au fur et à mesure qu’ils progressent. En d’autres termes, on peut dire que la profondeur des méridiens varie le long de leurs trajets, et leurs différents points ont de ce fait des propriétés spécifiques.

Le souffle sort au point puits, il sourd et ruisselle au point de jaillissement, il coule à flots au point rivière, il afflue au point fleuve et se jette au point mer.

– Chapitre 1 du Língshū jīng, 靈樞經

Nous allons avoir 60 points antiques, soit cinq fois 12 méridiens :

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils