Trois passes

三關 sānguān

三 sān
trois, 3
關 guān
passe, défilé, passage, col, difficulté, douane, fermer, clore, être fermé, éteindre, emprisonner, mettre en prison, concerner, avoir rapport à, faire faillite

關 c’est fermer une porte 門 avec une traverse en bois, une porte fermée à deux battants avec une notion de convergence.  action de tisser. Les deux mi 糸, figurent les fils de la chaîne. Les traits inférieurs figurent l’action de la navette qui passe et repasse pour former la trame en insérant le fil transversal de la trame entre les fils longitudinaux de la chaîne. Autant qu’une fermeture ou une barrière, le caractère 關 indique une mise en contact, une relation, une connivence ou une jointure. Il indique une positon clé pour les communications, une passe stratégique, un lieu dont la garde doit être assurée pour laisser passer ce qu’il faut, quand il faut.

La colonne vertébrale est divisée en 24 sections comportant trois portes ou “barrières principales”

Gorge, encre et couleur sur papier , 2015, Huang Xiaoxuan (né en 1946)

Les trois passes, ou trois barrières, situées dans le dos le long de la colonne vertébrale forment des lieux stratégiques de passage des souffles; ce sont des emplacements à travers lesquels le souffle peut avoir du mal à circuler et où il peut être entravé. Leur obstruction, empêche l’ascension du souffle et provoque des maladies.

Gorge du Yangzi Jiang, encre couleur sur papier, triptyque exécuté en 2016 par Huang Xiaoyu (né en 1946)

Les trois passages-­clés sur le vaisseau gouverneur

Les trois passes dans la carte de la culture de la perfection.
Les trois passes dans la carte de la culture de la perfection

Traditionnellement il est dit que la barrière de wěilǘ a la force d’une chèvre, celle de jiājí la force de l’âne, et celle de yùzhěn la force du buffle. C’est dire s’il est difficile de les traverser et qu’il faut du temps, en accumulant un courant énergétique suffisant, pour les passer.

Des exercices de qi gong, telle que la pratique de la petite circulation, qui suit le trajet du vaisseau gouverneur et du vaisseau conception, visent à libérer ces trois barrières du souffle le long de la colonne vertébrale, notamment en guidant le souffle (氣 ) par  l’intention (意 yì). Ils visent à faciliter, fluidifier, harmoniser la circulation du dans ces passages étroits et souvent fermés ou bloqués dans lesquels on ressent fréquemment des douleurs, des tensions, des oppressions, etc.

Chacune des barrières est en lien avec un champ de cinabre.

Piscine de Rulong, encre et couleur sur papier, Wong Hau Kwei

Laisser un commentaire