Yang mineur

少陽 shàoyâng

Nature du méridien : Petit yang est le niveau intermédiaire des yang.

Cette position intermédiaire confère au shào yâng le rôle de charnière énergétique fondamentale des trois yang, fonction de charnière qui le rapproche du niveau intermédiaire des yin, Le Yin essoufflé avec lequel il forme le cercle intermédiaire des six niveaux .

Le shào yâng est constitué du méridien du triple réchauffeur et du méridien de la vésicule biliaire qui se relient à la partie externe de l’œil (23 TR) et du sourcil (1 VB). Cet aspect charnière du shào yâng peut déjà en partie s’appréhender dans l’observation des allées et venues en zigzag entre l’arrière et l’avant du corps, donc entre le yang et le yin, du méridien de la vésicule biliaire. Le méridien du triple réchauffeur présente d’ailleurs au membre supérieur un trajet intermédiaire entre le méridien de l’intestin grêle (tài yâng) et le méridien du gros intestin (yâng míng).

Illustration des six niveaux dans la théorie des méridiens
Les six niveaux dans la théorie des méridiens

Au niveau du shào yâng le souffle pervers a franchi la première barrière du tài yâng et est encore repoussée vers l’extérieur par le niveau yâng míng sous jacent. Le devenir du souffle pervers et donc de la pathologie à son niveau est de ce fait incertain. Les signes cliniques de l’atteinte du shào yâng peuvent donc suivre ceux du tài yâng et/ou précéder ceux du yâng míng. On lui décrit essentiellement un syndrome mi-superficiel mi-profond caractérisé par l’alternance de la fièvre et des frissons, témoignant de l’affrontement en cours entre le souffle pervers (邪氣 xié ) et le souffle de défense (衛氣 wèi ). Il est le niveau concerné par la technique de régularisation et d’harmonisation des huit règles thérapeutiques, puisque les deux niveaux intermédiaires ont cette fonction d’harmonisation entre le yang et le yin.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils