Laurea honoris causa

L’Université de Padoue a le plaisir et l’honneur de décerner un doctorat honorifique en langues et littérature européennes et américaines à Mme Patricia Lee, alias Patti Smith. Chanteuse et poète – ou poète et chanteuse; designer, photographe, actrice, scénariste, clarinettiste, critique musical. Patti Smith est un « artiste de pointe et d’arrêt ! » 

Bo Rosario Rizzuto

J’ai rêvé du diplôme d’une université aussi prestigieuse. J’étais trop pauvre pour me le permettre, et je n’étais même pas une bonne élève. Je me suis élevée à travers les livres, des livres que j’ai lu avec impatience. En 1969, j’étais à l’hôtel Chelsea à New York, ma vraie université, où j’ai rencontré des artistes, des activistes, des écrivains. Comme Allen Ginsberg, qui fut mon vrai maître, qui m’a appris à unir l’engagement civil et la littérature, les mots et l’art.
Mon deuxième grand maître à Chelsea était William Burroughs. Il m’a appris que la chose la plus importante pour un être humain est de garder son nom propre, loin des taches de l’ambition, propre d’humanité. Aujourd’hui ici à Padoue, j’ai touché la table de Galilée. Une émotion incroyable.
Et vous savez quoi ? On dirait une table de charpentier. Gros, brut, humble. Ce n’est pas une table de prince ou de riche. Voilà, je promets de rester comme cette table pour l’avenir et je vous remercie du fond du cœur.

Patti Smith

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils