L’observation de soi

Je manque de véritable volonté. Je n’ai pas de volonté propre. Je suis au contraire une créature d’habitudes : l’habitude pense pour moi, l’habitude parle pour moi, et l’habitude agit pour moi, en mon nom. Je ne choisis pas, l’habitude choisit à ma place. Je n’ai pas de volonté propre, je suis une machine, une marionnette, dirigée par des habitudes placées en moi par d’autres durant mon enfance, conduite par des systèmes de connaissances et de croyances empruntés, qui ne sont pas le fruit de ma propre création. Je suis un être inconscient, intérieurement endormi et incapable d’agir par moi-même. Qui plus est, je ne le vois pas. Le simple fait de le suggérer aux gens soulève immédiatement colère, animosité et déni. Nous ne nous voyons pas nous-mêmes car nous ne savons pas comment nous observer. Je ne peux pas voir que ma volonté me fait défaut, car le voir me demanderait l’honnêteté la plus impitoyable envers moi-même, honnêteté qu’il me faudra beaucoup de temps pour acquérir. Seule l’observation patiente, consciencieuse et honnête de moi-même, sur une longue période de temps, me donnera la volonté nécessaire pour une telle honnêteté.

Red Hawk in L’Observation de soi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils