Quitter la montagne aux trésors les mains vides

Conseils aux nouveaux étudiants

Le taiji quan semble simple. Les progrès en matière de pratique méditative que ce soit immobile ou en mouvement consiste à vaincre une résistance initiale. Les maîtres chinois qualifient cette expérience d’esprit du singe. Les sentiments d’ennui, de distraction et de réticence à la pratique relèvent de cette expérience. Les bénéfices du taiji quan, du qi gong et de la méditation, ainsi que de tout effort créatif, se situent de l’autre côté de l’expérience mentale du singe. La seule façon de le surmonter consiste à pratiquer quotidiennement, en commençant par de petites périodes faciles à gérer.

Le professeur Cheng Man Ching appelait cette façon de s’éloigner de la pratique sans avoir franchi ce premier pas : Quitter la montagne aux trésors les mains vides. Les trésors relèvent d’une pratique quotidienne. Si vous manquez une journée, retournez immédiatement à la pratique le lendemain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils