Lectures

Car ma terre est belle

Après la venue des Enfants d'Ilúvatar, Yavanna Kementari invoqua des puissances lointaines qui se mélèrent aux végétaux et aux animaux ; ces esprits habitèrent des arbres qui devinrent les Ents. Les Ents, les Gardiens d'Arbres étaient les bergers de tous les êtres ne pouvant se mouvoir, les Olvar (par oppostion aux Kelvar, êtres capables de se mouvoir). Ils formaient un véritable peuple bien qu'ils fussent assez peu nombreux.

Dans le brouillard

Hermann Hesse (1877-1962) a douze ans quand, déjà révolté contre son éducation piétiste qui doit faire de lui un pasteur, il décide de devenir poète et rien d’autre, ce que sa famille rigide et conservatrice interprète comme un signe de démence. Hesse atteindra son objectif : en 1946, il reçoit le prix Nobel de littérature. L’œuvre de cet humaniste marqué par Nietzsche et les philosophies d’Extrême-Orient s’ancre dans les profondeurs de l’âme et l’amour de la nature.

Les noms de l’eau

Hommage à Alain Rey, célèbre linguiste et figure tutélaire du dictionnaire “Le Robert”, qui est décédé à Paris dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 octobre 2020 à l’âge de 92 ans,

L’équitation n’est pas un sport

Pour Maria Grazia Pispico , monitrice d'équitation des Pouilles et auteure du blog spirituel Diario di una grandma sprint , ce fut vraiment une grande surprise de voir le succès du post qu'elle a écrit pour remercier ceux qui lui ont appris à garder les épaules ouvertes, et donc d'affronter de front les problèmes de la vie. Mais dans l'enthousiasme du copier-coller, quelque chose a peut-être été perdu: pas tant le nom de Maria Grazia Pispico, l'auteur, mais le nom de ce maître bien-aimé. C'est TJ, le cheval murgais qui est entré dans sa vie en 2005 alors qu'il venait d'être sellé et qui est parti l'année dernière à 18 ans pour une maladie incurable. C'est lui, son premier cheval possédé, qui fut son premier, vrai Maître:

D’une autre planète

Ne fais pas attention à moi. Je viens d'une autre planète. Je vois toujours des horizons où tu dessines des frontières.

Puissance de la douceur

La Puissance de la douceur écrit d’une plume claire et extrêmement sensible, démontrait l’importance, la richesse et la force de la douceur dans le monde d’aujourd’hui. A l’heure où la performance voire l’agressivité dans l’action sont de plus en plus célébrées, Anne Dufourmantelle explique que la douceur, loin d’être mièvre ou molle, est avant tout une puissance, une force de transformation de la vie.

La prochaine fois, le feu

La prochaine fois, le feu est avant tout un appel à la modération, une ultime tentative de compromis (en 1963) entre les extrémistes des deux bords aveuglés par la passion.

Le livre de l’écoute

L’approche corporelle : Jean Klein Notre corps est un bel instrument de musique, comme un Stradivarius, mais il doit être […]

Principes de l’essence intérieure et de la longévité

Le 性命圭旨 xìng mìng guī zhǐ est un livre très influent né à une date inconnue de la dynastie Ming (1368–1644), spécialisé dans la pratique des exercices taoïstes de 内丹 nèidān. Il est possible que Yǐn Zhēnrén en ait été l'initiateur.

Dans la forêt des rêves bleus

La Forêt des rêves bleus (Hundred Acre Wood) est un univers de fiction dans lequel se déroulent les aventures de Winnie l'ourson et ses amis. Cette forêt imaginaire a été créée par l’écrivain Alan Alexander Milne, qui s'est inspiré de la forêt d'Ashdown, où il vivait. La forêt est également régulièrement appelée par sa traduction littérale de son nom original anglais : le Bois des Cent Acres.

Ce que je dois

Pourquoi écoutons-nous l'impératif catégorique? D'où vient cette loi que nous avons en nous ?

Comment puis je amener mes pensées à la tranquillité ?

L'auteur, Jean Klein , a passé des années à rechercher l'essence de la vie. En lui était l'intime conviction qu'il y avait un "principe" indépendant de toute société et il ressentait le besoin d'explorer cette conviction. Son exploration l'a conduit en Inde, où il fut introduit, par une "approche directe" à la dimension non mentale de la vie. En vivant dans cette ouverture totale, il s'éveilla à sa nature réelle. Il ne définit pas cet état comme une expérience mystique mais comme un continuum de la vie, à la lumière duquel la naissance et la mort prennent tout leur sens. Par la suite, il passa sa vie à transmettre les leçons de cette expérience fondatrice.

Aller à la barre d’outils