Le sabre du taijiquan de style Yang

7 Ă©tudiants

Le sabre est une arme blanche d’estoc et de taille, dont on utilise la pointe et le tranchant. Des fouilles archĂ©ologiques ont mis Ă  jour un sabre en bois utilisĂ© 2500 ans avant JC. Les premiers sabres chinois semblent avoir Ă©tĂ© utilisĂ©s par les Mongols pendant la dynastie Yuan. Le modĂšle le plus courant « en feuille de saule » est apparu durant la dynastie Ming ou Song et resta l’arme des armĂ©es impĂ©riales jusqu’en 1911.

En Chine, pendant la dynastie des Han, la noblesse mais aussi des gens ordinaires pouvaient porter un sabre. Avec la gĂ©nĂ©ralisation des armes Ă  feu, l’intĂ©rĂȘt strictement militaire du sabre a dĂ©clinĂ© et la tradition a Ă©tĂ© quelque peu oubliĂ©e.

Pour l’entraĂźnement, on utilise soit un sabre en bois, soit un sabre en mĂ©tal souple. Le sabre peut ĂȘtre ornĂ© d’un foulard, parfois de couleur rouge, symbolisant l’élĂ©ment feu, le cƓur et le phĂ©nix. Cet ornement n’est pas seulement esthĂ©tique, il permet de distraire l’adversaire, et de dissimuler ses intentions.Le sabre chinois est gĂ©nĂ©ralement assez long avec une lame large, recourbĂ©e, Ă  un seul tranchant contrairement Ă  celle de l’épĂ©e qui a deux tranchants.

Il est donc possible de « pousser la lame » avec la paume, ou le poignet. La partie situĂ©e prĂšs du pommeau n’est pas aiguisĂ©e, elle peut ĂȘtre saisie. Le pommeau, sĂ©parĂ© de la lame par une garde, peut servir Ă  frapper. Contrairement aux sabres japonais, les sabres chinois ont une garde assez large, diffĂ©rente selon le style (du Nord ou du Sud).

Formateur

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Gratuit

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils