L’enchaînement hélicoïdal

6 étudiants

L’objectif principal de cet enchaînement consiste à guider le qì vers la surface de la peau, et vers les os et leur moelle, et ce, grâce à la respiration et aux mouvements hélicoïdaux. Le principe sur lequel s’appuie cet enchaînement tient au fait que lorsque l’on vrille un muscle dans une direction puis qu’on lui permet de retrouver sa posture initiale, ce muscle subit une tension avant d’être relâché à nouveau. Ce mouvement hélicoïdal de vrille continu entraîne l’expansion du qì vers la surface d’une part, mais aussi vers la profondeur des moelles d’autre part. Cette mobilisation de qì a pour effet de renforcer le qì protecteur qui défend l’organisme des perversités externes et maintient par ailleurs un bon fonctionnement des moelles.

Cet enchaînement hélicoïdal est conçu pour les pratiquants qui désirent renforcer leur qì gardien (衛氣  wèi qì), mais aussi accroître leur sensibilité, leur la compréhension de l’action entreprise par le partenaire (懂劲, dǒng jìn) , particulièrement utile dans la pratique des poussées de mains du taï-chi-chuan. Il est aisé de déduire que pour exécuter cet enchaînement, il est plus efficace de faire appel à la respiration abdominale inversée. En effet, ce mode respiratoire permet d’emmener de manière plus efficace le qì vers la surface sur l’expiration et vers les moelles sur l’inspiration.

Bien que cet enchaînement aie été conçu pour l’entraînement du qì pour la pratique des arts martiaux, il n’en reste pas moins efficace quant à favoriser la santé. En effet, il faut savoir qu’un approvisionnement abondant et régulier des moelles en énergie est l’une des clefs majeures quant à la santé et la longévité.

Une autre clef majeure quant à l’entraînement est la concentration., c’est en effet le mental qui met en mouvement le qì et vers la surface de la peau et vers la profondeur des moelles. Dès lors, une fois que vous vous serez familiarisé avec les mouvements hélicoïdaux, exercez-vous à plonger votre esprit dans un état méditatif profond afin d’acquérir une capacité de sensation plus développée vous permettant de ressentir votre organisme et votre qì aussi profondément qu’au niveau de votre structure osseuse. Les mouvements hélicoïdaux ou vrillés doivent impérativement prendre leur source dans les jambes pour être ensuite dirigés vers les membres supérieurs. Votre corps doit se comporter de manière aussi souple qu’un fouet. Les mouvements doivent être continus et sans stagnations, un peu comme ceux d’une pieuvre. Enfin, la respiration, qui est comme nous l’avons vu une stratégie aux yeux du qi gong, doit être lente, profonde, et longue. Vous ne devez pas retenir votre souffle. La dernière clef quant à l’efficacité de votre pratique tient au mouvement coordonné de votre point Convergence des yīn et de votre anus, avec pour résultat d’accroître votre efficacité quant à mobiliser votre qì.

L’enchaînement hélicoïdal améliore le gainage des articulations.

 

Formateur

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Gratuit

Comments 2

  1. Catherine Raynaud
    Salut…
    Je croyais qu’Isabelle avait filmé l’enchaînement hélicoïdal lors de la dernière session pour que nous l’ayons en support….Mais je ne trouve pas la vidéo sur le site…J’ai rêvé ? Ou bien ? J’utilise une vidéo d’un stage de 2015…
  2. Catherine Dubisson
    bonjour Dominique

    idem Cathy !
    merci de ton retour

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils