L’échauffement de M. Qiao

5 étudiants

Mouvements très lents, exécutés 9 ou 18 fois pour la plupart.

Durée 1 h 15 à 1 h 30

  1. Mouvements d’ouverture
    • Ouvrir les bras latéralement, regard légèrement vers le ciel, puis mettre en relation les qì (百會 bǎi huì) et les palais du labeur (劳宫 láo gōng) en ramenant la tête, les mains redescendent en suivant la ligne du vaisseau conception, poignets légèrement superposés. Exécuter 3 fois
    • Idem en inversant le sens du mouvement.
  2. Travail des bras et des épaules, ouverture du réchauffeur supérieur
    • Pour cette série et la suivante, il faut toujours bien garder l’arrondi des bras et le coude plus bas que le poignet.
    • Ramener les poings aux hanches.
    • Les monter en les ramenant vers l’avant, à hauteur du visage, et en se penchant en avant, dos arrondi, puis ouvrir les bras,  le point cent réunions (百會 bǎi huì) étiré vers le ciel, pour ramener les poings de chaque côté de la taille. Enchaîner 9 ou 18 fois.
    • Idem en inversant le sens du mouvement.
  3. Travail des bras et des hanches
    • Même principe de mouvement que le précédent mais avec un bras puis l’autre : mouvements en alternant les poings qui montent vers l’avant et reviennent sur le côté.
    • Bien coordonner l’ouverture et l’enroulement de l’épaule et de la hanche. Le mouvement est dirigé par la région lombaire et le bassin.
    • Bien coordonner l’enroulement et le déroulement épaule, coude, poignet.
    • Idem en inversant le sens du mouvement.
  4. Mouvements frappés sans force physique mais avec le  qì
    • Frapper avec les poing les trois points des épaules, successivement : Porte des nuages, Puits de l’épaule et Articulation de l’épaule.
    • Frapper avec les paumes les muscles trapèze et la Porte du destin, en alternant les 2 côtés.
    • Frapper avec les paumes, puis avec les poings le Champ de cinabre inférieur (下丹田 xià dān tián)
      et la Porte du destin, en alternant les 2 côtés.
    • Frapper deux zones en même temps : sur le flan les points Accès au thorax et Porte des fortifications, plus la face latérale cuisse au point Marché du vent.
    • Avec les pieds joints frapper les points au creux de l’aine Accès au thorax, Vaisseau ceinture, Pivot central, puis aux creux fessiers au point Entoure et fait bondir en s’accroupissant légèrement
    • Pieds joints, frapper les points Trois distances, trois internes, en fléchissant très légèrement à chaque frappé, répeter 36 fois.
    • Pieds joints , effectuer des rotations des genoux, dans un sens puis dans l’autre, 9 fois dans chaque sens.
    • Frapper avec le plat de la main, en levant le genou et en alternant sous chaque rotule les points Trois distances, trois internes  et Source de la colline yin
  5. Relâchement des quatre membres et du dos
    • Monter les bras vers le ciel. Se balancer doucement, comme une algue au fond de la mer, en étirant doucement vers le ciel les doigts d’un bras puis l’autre.
    • Faire quelques mouvements avec une intention de balancement latéral, puis en cherchant à légèrement enrouler la colonne dans cet étirement.
    • Puis enrouler le dos, lâcher vers le bas et effectuer aussi un léger mouvement de balancement laisser s’écouler le qì pervers par les bras vers la terre.
    • Cet étirement doit se faire avec beaucoup de douceur avec une intention de détente et non d’étirement physique.
  6. Travail statique, les pieds écartés de la largeur des épaules
    • Garder la position quelques minutes à chaque étape.
    • Rassembler les mains au champ de cinabre.
    • Prendre la posture de l’arbre devant le champ de cinabre (4 à 10 min)
    • Lever les bras devant le champ de cinabre médian en posture de l’arbre (de 10 à 15 min) : Imaginer que les mains s’écartent l’une de l’autre, sur l’inspiration, et se rapprochent, sur l’expiration, les doigts se regardent et sont comme aimantés les uns vers les autres, les mains ne bougent pas.
    • Redescendre les mains face à l’estomac
    • Redescendre les mains face au champ de cinabre inférieur
    • Rassembler sur le champ de cinabre inférieur
  7. Travail d’harmonisation au ciel et à la terre
    • Monter les mains en ouvrant progressivement les bras : à la fin du mouvement vers le haut, les paumes se regardent et sont plus hautes que la tête, les doigts sont vers le ciel, bras ouverts en V offerts au ciel. Le regard est légèrement vers le haut.
    • Petit à petit, ramener les mains naturellement devant le corps, et enrouler progressivement le dos, pour se pencher en avant à partir du moment où les mains sont à peu près devant la poitrine, en faisant descendre le qì pur à travers Cent réunions dans tout le corps. Arrivé en bas, on lâche un bref instant pour laisser le qì  pervers retourner à la terre.
    • Puis on reprend le qì  pur de la terre et on le fait monter dans le corps, en se redressant progressivement pour revenir à la posture d’offrande au ciel.
    • Répéter plusieurs fois ce mouvement très lentement et finir vers le bas.
    • Puis poser les paumes à plat sur la Porte du destin.
  8. Tapoter le corps
    • A partir de la position précédente, commencer les tapotements sur la Porte du destin, puis sur les jambes, le buste et les bras.
    • Répéter la série plusieurs fois.
  9. Auto-massages
    • Faire le mouvement de fermeture avec les poignets légèrement superposés,
    • pauser les mains sur le champ de cinabre la troisième fois.
    • Effectuer un massage circulaire de l’abdomen, neuf fois, accompagné avec un léger mouvement du bassin.
    • Masser le vaisseau conception, du haut vers le bas , trois fois.
    • Masser des flans vers le vaisseau conception – 3 fois
    • Masser les reins avec une bascule du bassin
    • Terminer avec les mains rassemblées au champ de cinabre.
    • Remarque : dans le mouvement de fermeture les 2 premières fois, le bras gauche est en dessous et on rassemble la troisième fois avec la main droite en dessous, qu’on soit homme ou femme.
Les détails ne sont pas renseignés

Formateur

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Gratuit

Comments 5

  1. Anne Depauw
    Dans le dernier point : auto-massage : pouvez-vous me décrire le 1er mouvement de fermeture avec les poignets légèrement superposés ?
    2ème question : masser les flancs vers le st ? et C ? Que veulent dire ces abréviations ?
    3ème : masser reins avec une bascule du bassin, vers l’avant ou l’arrière ?
    la remarque tout à la fin s’adresse-t’elle au premier point ?
    Merci pour les éclaircissements.
    Sinon, est-ce repris dans une vidéo, laquelle, quelle jour ?
    Anne
  2. Isabelle Lepachelet
    Le 1er mouvement : ouvrir les bras latéralement, regard légèrement vers le ciel, puis relation bai hui/lao gong, puis ramener la tete, les mains suivent la ligne du vaisseau conception, poignets légèrement superposés, puis on inverse le sens du mouvement, les mains (poignets superposés) remontent le ligne du vaisseau conception, et les bras s’ouvrent au dessus de bai hui et descendent latéralement, le regard légèrement vers le haut sans casser la nuque lorsque les bras sont au dessus de bai hui.

    Pour le mouvement de fermeture, les 2 premières fois, le bras gauche est en dessous et on rassemble la 3ème fois avec la main droite en dessous, qu’on soit homme ou femme et on pause les mains sur Dan Tian, les mains sont pretent pour commencer les massages de l’abdomen , si on ne fait pas les massages, c’est une fermeture. Il n’y a pas de mouvement de remontée des bras devant vaisseau conception.

    Auto-massages : petite erreur de frappe qui a été corrigée, il faut lire masser les flancs vers VC (vaisseau conception).
    Masser les reins : on démarre le bassin en position normale, puis le bassin suit le mouvement des mains avec une légère rétroversion, ce qui arrondie la zone des reins.

    J’espère t’avoir éclairé suffisamment
    Isabelle

  3. Anne Depauw
    Oui, c’est clair ainsi. MERCI !
  4. Anne Depauw
    Encore une question sur l’échauffement M Qiao : Quelle est la différence entre le mouvement d’ouverture/fermeture et le point 7 (harmonisation ciel/terre)? Dans le 7, les mains montent devant le V Conception alors que dans le 1 et 9, les bras s’ouvrent latéralement ?
    Merci pour l’éclaircissement.
    Anne
  5. Isabelle Lepachelet
    Dans mon commentaire du 11 janvier, je t’ai amené plus de précisions pour une meilleure compréhension, je t’invite à relire ce commentaire.
    Pour le mouvement 7 on monte les mains devant le corps en ouvrant progressivement les bras en V au dessus de la tete.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils