Share This Post

Pratique et effets du singe

Quand pratiquer le Singe ?

  • À n’importe quel moment de l’année, seul ou intégré à la série des quatre autres animaux.
  • La meilleure saison pour pratique le singe sera l’hiver, car il est l’animal de l’élément eau.

Les effets sur l’énergie du rein

  • La pratique du singe renforce le souffle des reins, par la respiration abdominale comprimée qui masse la loge rénale ; et également par la flexion basse sur les genoux, et l’ouverture et l’étirement du méridien du rein.
  • Le cri du singe accentue la compression au cours de l’expiration et amplifie ses effets.
  • La pratique du singe renforce l’arbre urinaire : rein, uretère, vessie, urètre, et fortifie la fonction de filtration du rein.
  • À pratiquer dans les cas de défaillance de la fonction rénale, dans les cystites, les lithiases urinaires.
  • La marche du singe, et surtout la posture statique, vont renforcer les autres fonctions du rein, la libido et la fertilité, le système osseux, les surrénales.

Les effets psychologiques

  • En s’appuyant sur le jeu, et la ruse qui est une capacité psychologique du rein, on mime l’audace pour “voler la banane des mains”. Mais c’est surtout l’agilité et la respiration rapide et comprimée qui augmentent le pouvoir, la combativité et lutte contre la peur.
  • La posture statique renforce donc le souffle des reins et favorise l’audace. La marche s’oppose à la peur en forçant le singe à s’aventurer malgré ses craintes.
  • La posture et la marche du singe sont recommandées pour les personnes craintives, timorées, qui n’osent pas s’imposer, qui manque d’autorité personnelle. Il est intéressant de l’associer au tigre pour surmonter ces aspects timides, effacés, repliés.
  • Les vertus taoïstes de l’élément eau pour transcender l’émotion de la peur sont la gentillesse et l’audace. Le Singe sert à cultiver ces vertus.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie