Share This Post

Le tigre sort ses griffes et saisit sa proie

Tête de tigre

Deuxième marche du tigre

La marche

  • Départ debout, pieds joints, bras tendus devant soi à la hauteur du nombril, index et pouces joints, doigts vers le sol, les mains forment un triangle.
  • Les bras s’écartent sur les côtés, puis les tranchants des mains viennent à la ceinture, paumes tournées vers le ciel (départ commun à toute marches).
  • Pendant le mouvement précédent des bras, les mains ont pris la forme “pattes de tigre”, inspirer et fléchir légèrement les jambes, prendre appui sur la jambe droite, amener le talon gauche contre la malléole interne droite (le pied gauche à 45° par rapport au droit), avancer le pied gauche, le poser à plat, avancer les deux bras (parallèles et symétriques), paumes des mains à la hauteur du visage et face à lui, retourner les mains, paumes et griffes vers l’avant avec l’idée de griffer et saisir la proie en s’asseyant sur la jambe arrière.
  • Expirer et les bras s’écartent de nouveau, se positionnent à la ceinture, avancer la jambe droite, talon droit contre malléole gauche (l’ouverture entre les pieds est de 90°), refaire le pas à droite.

Poids du corps: Jambe avant = 30 %, jambe arrière 70 %,

Concentration: au champ de cinabre, tendons, majeurs et  palais du labeur.

La respiration: naturelle ou inversée.

  • Si naturelle, expirer en phases d’armer et de griffer
  • Si inversée, lâcher et contracter le ventre à l’inspir en phase d’armer; lâcher et contracter le ventre à l’expire en phase de griffer.

Le regard: féroce.

Le cri: le feulement du tigre.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie