Share This Post

La chaine musculaire antéro-latérale

La chaine musculaire antéro-latérale AL

C’est à partir de la hanche que les muscles antéro-latéraux de cette chaîne vont mettre le corps dans une position de repli ramenant les membres vers l’axe vertical avec une composante de rotation interne.

Chaîne de l’axe horizontal ou relationnel, c’est la chaîne du retour vers soi, de l’introversion et de protection du monde extérieur. Elle est souvent impliquée dans les mécanismes de défense.

Située en partie antérieure et plutôt latérale des membres (plus prolongement au niveau du tronc), elle est constituée de muscles surtout adducteurs et/ou rotateurs médiaux.

Composition

Muscles de la structure principale de la chaîne AL

Muscles des membres inférieurs :

  • Partie antérieure du moyen fessier.
  • Tenseur du fascia-lata.
  • Tibial antérieur et tibial postérieur.
  • Interosseux plantaires, lombricaux, adducteur transverse.

Muscles des membres supérieurs :

  • Sterno-cléido-mastoïdien partie claviculaire.
  • Grand pectoral.
  • Deltoïde antérieur (AM, AL).
  • Grand rond.
  • Grand dorsal partie inférieure.
  • Infra- épineux. (PM, AL)
  • Longue portion du biceps.
  • Supinateur (AL, AM).
  • Brachio-radial.
  • Long et court extenseurs radiaux du carpe.
  • Petit et grand palmaires.
  • Adducteur transverse et opposant du pouce.
  • Lombricaux et interosseux palmaires.

Muscles des structures secondaires du tronc de la chaîne AL :

  • Petit dentelé postéro-inférieur (PL, AL).
  • Portion latérale du grand dorsal.
  • Oblique interne.
  • Intercostaux internes (PA AP, AL).

Croisement des chaînes AL et PL

Résidence et fief

La résidence de AL est aux membres inférieurs

La résidence de AL est aux membres inférieurs où elle joue un rôle important dans l’ancrage du pied au sol, un peu comme une ventouse sous l’action des lornbricaux qui fléchissent P1 et étendent P2 et P3 des orteils. Celte action est différente de celle de PM qui agrippe le sol avec les fléchisseurs des orteils.

Le fief de AL est au membre supérieur

Son représentant, le grand dorsal, arrime la ceinture scapulaire au bassin. Cette action est primordiale pour la bonne physiologie de l’épaule et est souvent plus marquée à droite.

AL contrôle PL, qui avec les trapèzes supérieurs, tend à soulever exagérément les épaules.

Étirements

Travail du petit fessier et du tenseur du fascia lata

  • Le pied droit remonte et passe sous la jambe pour aller le plus loin possible à gauche, les lombaires restent au sol.

Le petit glutéal

Le muscle petit glutéal, anciennement muscle petit fessier, est un muscle du membre pelvien ou inférieur qui appartient plus précisément aux muscles dorsaux et latéraux de la ceinture pelvienne, qui rattache le membre au tronc, dans la région glutéale ou fesse.

Il fait partie des trois muscles glutéaux et se place en profondeur du muscle moyen glutéal, situé lui-même en partie sous le muscle grand glutéal.

Travail du grand dorsal, petit oblique, petit fessier, tenseur fascia lata et sterno-cléido-mastoïdien

  • La main gauche tire le pied droit vers la gauche le regard “pousse” le creux du coude, les lombaires sont bien au sol, le coude s’éloigne du bassin.

Étirement du grand dorsal

  • Les mains saisissent le gros orteil, le pied pousse la main, comme une pédale de frein
  • Le grand dorsal se laisse tirer

Le tenseur du fascia lata

Le muscle tenseur du fascia lata appartient à la région glutéale superficielle, il recouvre les muscles moyen et petit fessiers. Comme son nom l’indique, ce muscle permet de tendre le fascia lata à la partie latérale de la cuisse.

Travail du grand dorsal et petit oblique

  • Lombaires au sol, le coude s’éloigne du bassin

Le grand dorsal 

Le muscle latissimus du dos est un muscle de la loge postérieure de l’épaule, et du tronc, agissant sur le membre thoracique.

Le petit oblique

Le muscle oblique interne de l’abdomen, anciennement petit oblique de l’abdomen ou tout simplement muscle oblique interne, est comme son nom l’indique un muscle de la paroi abdominale du groupe des muscles larges. Il possède un corps musculaire puissant dirigé en rayon de roue autour de la crête iliaque.

Étirement du grand dorsal et du petit oblique

  • à genoux, s’asseoir à droite ;
  • le coude se lève et la main revient sur l’occiput, le regard pousse le creux du coude,
  • le bas du dos s’arrondit et s’alourdit
  • Les genoux tombent sur la droite.
  • Les épaules se retournent, les deux bras sont fléchis.
  • Le pied et la main s’éloignent l’un de l’autre sans quitter le sol, puis se rapprochent.
  • Le mouvement est rythmé avec la respiration

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie