Share This Post

Yin et yang communiquent

Yin et yang communiquent, Isabelle Lepachelet

Ce quatrième mouvement des vingt mouvements essentiels permet de rétablir un équilibre dans le corps entre les côtés droit et gauche, le haut et le bas, l’énergie yīn et yáng.

Il réveille la perception de l’énergie de tout le corps et la fait communiquer avec les énergies du ciel et de la terre, symboles du yáng et du  yīn. Il amène un calme profond à l’intérieur et aide à chasser le stress, les émotions négatives et la fatigue.

Description du mouvement

Position de départ

Debout, pieds parallèles, écartés de la largeur des épaules, genoux déverrouillés, amenez les deux mains, placées sur le même plan, au niveau de l’estomac, main droite tournée vers le haut, main gauche tournée vers le bas.

Inspiration

Montez votre main droite à la hauteur de l’épaule droite et descendez la main gauche au niveau du bassin.

Expiration

Tournez lentement les mains : La main droite regarde vers le bas et la main gauche vers le haut. Puis la main droite redescend jusqu’à la position initiale devant l’estomac pendant que la main gauche remonte au même niveau. Puis faites ce mouvement de l’autre côté : à l’inspiration, la main droite descend jusqu’au bassin pendant que la main gauche monte jusqu’à l’épaule.

Vous pouvez répéter ce mouvement de 9 à 18 fois. Vous pouvez aussi vous exercer devant une glace pour faciliter le travail de symétrie.

Précautions

Vérifiez également la détente des épaules, des coudes (pas trop fléchis) et des poignets.

Intention

En progression, c’est l’ensemble du corps qui participe : à partir du simple mouvement des bras, vous découvrez comment le bassin, le dos et les jambes accompagnent le geste. Ainsi, l’énergie du corps entier est mobilisée.

Le mouvement alterné des mains, l’une monte, paume vers le haut, l’autre descend, paume vers le bas, représente l’harmonie du 隂 yīn et du 陽 yáng, dans le corps, l’une ne peut pas bouger sans l’autre. La main qui monte vient de la terre et cherche à rejoindre le ciel ; la main qui descend ramène l’énergie du ciel vers la terre. Le moment où les mains se croisent représente l’équilibre des forces yīn et yáng. Ainsi, le yīn de la terre vient nourrir le yáng, et le yáng du ciel vient mettre en mouvement le yīn.

Ce mouvement énergétique est permanent dans notre corps, comme dans toute la nature. C’est un état d’équilibre en mouvement où l’un n’existe pas sans l’autre, comme le jour n’existe pas sans la nuit. Comme dans le dessin du  taìjítú :

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie