Share This Post

Déplacement du vide au plein

La Terre, Les 20 mouvements essentiels

Ce seizième mouvement des vingt mouvements essentiels renforce les membres inférieurs ; il permet de prendre conscience de l’équilibre du corps dans le mouvement. Il nous emmène dans la notion du vide et du plein, de l’alternance rythmée du  yīn et du yáng dans les mouvements, qui sont la base de tout le travail énergétique.

Description du mouvement

  • Position de départ :
    • Debout, pieds joints, les mains sont de chaque côté sur la taille, pouces vers l’arrière, trouvez l’axe du corps dans sa verticalité, sommet de la tête (Bai Hui) suspendu vers le ciel..
  • Mouvement vers la gauche :
    • Relâchez le corps de haut en bas : les épaules, le bassin, les genoux. Fléchissez légèrement les genoux.
    • Soulevez le talon du pied gauche et enracinez le poids du corps sur le pied droit.
    • En gardant la même hauteur du corps (sans se relever), écartez le pied gauche d’un pas à gauche (largeur des épaules), posez la pointe, puis tout le pied sur le sol sans mettre le poids du corps au début. Puis déplacez latéralement le poids du corps au centre des deux pieds et redressez-vous en tirant le sommet de la tête (Cent réunions) vers le haut, et les pieds vers le sol ; le poids se porte sur l’avant du pied.
    • Relâchez le bassin en fléchissant légèrement les genoux, comme pour vous asseoir. Déplacez latéralement le corps vers la droite, sur le pied droit, en gardant la même hauteur (sans se relever).
    • Soulevez le talon du pied gauche, enracinez le poids du corps sur la jambe droite, relâchez plus le bassin en descendant davantage et ramenez le pied gauche vers le pied droit, comme si la jambe gauche était suspendue par les genoux. Quand les deux pieds sont posés côte à côte, redressez le corps par le point Cent réunions. Effectuez le même mouvement vers la droite.
  • Mouvement vers l’avant :
    • Relâchez le corps de haut en bas : les épaules, le bassin, les genoux. Fléchissez légèrement les genoux.
    • Soulevez le talon du pied gauche et enracinez le poids du corps sur le pied droit. En gardant la même hauteur du corps (sans vous relever), avancez le pied gauche d’un pas vers l’avant.
    • Posez le talon. Le bassin se relâche et le corps descend un peu plus bas. Passez le poids du corps en avant sur le pied gauche. Soulevez le talon du pied droit, tout le poids du corps est sur le pied gauche.
    • Redressez le corps vers le haut par le sommet de la tête (Cent réunions).
    • Relâchez ensuite en commençant par le bassin, le poids du corps descend et les genoux fléchissent légèrement.
    • Déplacez le poids du corps vers l’arrière sur le pied droit en gardant la même hauteur (sans se relever). Quand le poids du corps est sur le pied droit, relevez la pointe du pied gauche et vérifiez l’axe du corps : bassin relâché et horizontal, colonne étirée en haut par le point Cent réunions.
    • Ramenez ensuite le pied gauche contre le droit en posant d’abord la pointe, en pensant bien à l’enracinement du corps sur la jambe droite. Le poids du corps se répartit ensuite sur les deux jambes, et redressez le corps en tirant par le sommet de la tête (Cent réunions)
    • Faites ensuite le même mouvement avec le pied droit.

Précautions

Pendant tout le déplacement, du vide au plein, du plein au vide, on sollicite le bassin et les chevilles. Dès que vous vous enracinez, détendez le haut du corps pour chasser les tensions (épaules, cou, omoplates).

Pendant tout le déplacement des jambes, maintenez le corps bien droit. Tout le travail du vide et du plein est lié à la capacité du bassin à se relâcher tout en conservant l’horizontalité.

Intention

Distinguer le vide et le plein est une notion fondamentale de la pratique du qi gong. Ce travail commence par les jambes et les pieds qui sont vos racines.

Le mouvement du vide au plein et du plein au vide est comme le mouvement du Yang vers le yīn et du yīn vers le yáng. La destinée du Yang est de se transformer en yīn, la destinée du yīn est de se transformer en yáng. Ce processus est lent, régulier, progressif. Là est la source de tous les mouvements énergétiques du corps. Le niveau de pratique en qi gong peut s’évaluer à la capacité à maîtriser la hauteur de déplacement tout en assurant l’enracinement et la stabilité.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie