Share This Post

La grue se pose sur le rocher

La Terre, Les 20 mouvements essentiels

Ce vingtième  mouvement des vingt mouvements essentiels développe la perception de l’énergie dans les 3 dimensions de l’espace; il renforce les reins et l’équilibre sur les jambes. Il ouvre la conscience et le mouvement du cœur qui rayonne et donne la confiance en soi.

Description du mouvement

  • Position de départ : Debout, pieds parallèles écartés de la largeur des épaules, bras le long du corps.
  • Inspiration : Etirez le sommet de la tête (Bai Hui) vers le haut, et dans le même temps (pendant ce mouvement vers le haut,) les bras s’écartent de chaque côté, paumes des mains vers l’arrière, jusqu’à la hauteur des épaules. Les bras sont légèrement arrondis vers l’avant, ne creusez pas le dos.
  • Expiration : le sommet de la tête toujours suspendu en haut, relâchez les épaules et le bassin vers le bas : les genoux se fléchissent légèrement et les bras descendent de chaque côté, paumes tournées vers le bas. Pendant le mouvement de descente, déplacez le poids du corps sur le pied droit. Soulevez le talon du pied gauche. Quand le poids est enraciné sur le côté droit, soulevez le pied gauche et posez-le sur la pointe, un pas devant. Pendant de temps, le mouvement de descente continue : les bras viennent se placer de chaque côté du genou gauche, les paumes se regardent, la main gauche plus avancée que la main droite. La région lombaire se relâche et le corps s’arrondit vers l’avant, le poids du corps toujours en arrière sur le pied droit.
  • Inspiration suivante : Redressez progressivement le corps en agissant sur la région lombaire, le poids du corps s’enracine bien sur le pied droit en arrière. En vous redressant, soulevez la jambe gauche en levant le genou qui se fléchit davantage. Les bras suivent le mouvement ascendant, les mains se tournent vers le haut pour diriger l’énergie jusqu’à l’extrémité des auriculaires où se trouve la terminaison du méridien du cœur. Les mains arrivent au niveau du visage, la main droite en retrait de la main gauche. Toute la fluidité du mouvement des bras vient de l’enracinement des jambes.
  • Expiration suivante : Tournez la paume des mains vers la terre, relâchez le bassin, puis les bras et la jambe gauche qui descendent. Posez le pied gauche à la position initiale, écarté du pied droit de la largeur des épaules, les bras se reposent le long du corps. Le poids s’équilibre entre les deux jambes puis le corps se redresse.

Effectuez ensuite le même mouvement du côté opposé, puis répétez de 3 à 6 fois de chaque côté.

Précautions

Évitez de faire bouger les bras séparément des mouvements d’ensemble du corps. Les mouvements des bras, tant pour la montée que pour la descente, débutent par les épaules, puis les coudes et les poignets. Quand l’appui se fait sur une seule jambe, sentez que l’équilibre vient de l’enracinement du pied au sol, et que cette force monte jusqu’aux bras et aux mains, unifiant le corps de bas en haut. Travaillez bien tes positions du vide et du plein comme pour les exercices précédents.

Intention

Imaginez-vous comme un oiseau majestueux et plein de grâce qui associe la stabilité, même sur une seule jambe, avec la légèreté et la subtilité du mouvement vers le haut. C’est parce qu’il a su rassembler son énergie en bas qu’il peut l’élever au ciel. Le mouvement des bras indique l’extension et l’unité de notre énergie, reformuler comme s’il entre dans toute la dimension de l’univers, puis reçoit toute l’énergie de la nature qui vient pénétrer son corps. Ainsi le corps rayonne et s’unit avec le ciel pour ne faire plus qu’un, il se réunit avec le ciel dans l’unité.

Grue couronnée rouge, peinture sur papier de Guo Guan
Grue couronnée rouge, peinture sur papier de Guo Guan

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

1 Comment

  1. les grues couronnées de rouges sont sublimes 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.