Share This Post

La mélodie de l’énergie de la montagne Tai

La mélodie de l'énergie de la montagne Tai, Isabelle Lepachelet

Ce huitième mouvement des vingt mouvements essentiels  permet deux actions importantes:

  • relâcher les tensions en profondeur de la partie haute du corps : le cou, le dos, les omoplates et les épaules.
  • faire communiquer la partie haute du corps avec le bas et l’enraciner sur le bassin et les membres inférieurs jusqu’aux pieds.

Il libère la partie haute du corps, stabilise le bassin et permet de chasser les tensions du haut vers le bas.

Description du mouvement

  • Position de départ : Debout, pieds écartés de la largeur des épaules, les bras de chaque côté du corps, étendez les poignets au maximum pour que les paumes des mains regardent vers le sol. Rentrez légèrement le menton en étirant le sommet de la tête (Cent réunions) vers le ciel. Étirez le dos en rentrant légèrement la poitrine en avant.
  • Inspiration : Soulevez les épaules vers le haut à partir du bassin en poussant les talons vers le bas.
  • Expiration : Relâchez d’un coup les épaules en fléchissant les genoux, comme si vous vouliez vous « asseoir » dans le bassin. Les mains restent toujours relevées, paumes vers le bas, à la hauteur des hanches. Pendant ce mouvement, expirez rapidement par la bouche.

Répétez de 3 à 6 fois.

  • Inspiration suivante: Répétez comme la première inspiration.
  • Expiration : Cette fois relâchez tout doucement et progressivement les épaules en étirant Cent réunions vers le haut. Quand les épaules arrivent en position basse, fléchissez doucement les genoux en continuant à pousser les paumes des mains vers le bas pour trouver votre assise dans le bassin. Pour cette partie l’expiration se fait lentement tout au long du mouvement vers le bas.

Précautions

Cet exercice fait communiquer deux grands points d’énergie : Puits de l’épaule avec Source jaillissante. Pour que cette communication s’établisse, il faut bien ouvrir le dos, vider la poitrine, qui ne doit jamais se gonfler, et bien sentir le mouvement qui descend de la tête au bassin en passant par les reins puis jusqu’aux talons et aux pieds.

Lors de l’expiration de la première partie, plus rapide, n’agissez pas brutalement, mais par le relâchement du corps.

Alternez bien les mouvements de contraction vers le haut, et de relâchement vers le bas.

Intentions du mouvement

Première partie

  • Lors de l’inspiration, imaginez que vous étirez un élastique qui va des épaules aux talons.
  • Avec l’expiration, l’élastique se détend et votre bassin est tel un ballon qui tombe souplement sur le sol.

Deuxième partie

  • La lenteur du mouvement accentue la sensation de stabilité de votre corps : lors de l’expiration, c’est comme si l’énergie d’une montagne vient se poser sur la terre à travers votre corps en passant par les épaules, le diaphragme, le bassin et les pieds.

Mont Taishan

Objet d’un culte impérial pendant près de deux millénaires, le mont sacré Tai (泰山 tàishān) abrite des chefs-d’œuvre artistiques en parfaite harmonie avec la nature environnante. Il a toujours été une source d’inspiration pour les artistes et les lettrés chinois et il est le symbole même des civilisations et des croyances de la Chine ancienne.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie