Share This Post

Respirer dans les six directions

Respirer dans les six directions, Le ciel, Les vingt mouvements essentiels, Isabelle Lepachelet

Ce sixième mouvement des vingt mouvements essentiels permet de faire circuler l’énergie et d’assouplir en douceur la colonne cervicale, de détendre les membres du cou et les trapèzes.

Il aide donc à chasser les tensions souvent excessives de cette région et entretient la souplesse du cou. Ce mouvement aide à renforcer la fonction respiratoire.

Description du mouvement

Position de départ

Pieds parallèles, écartés de la largeur des épaules, placez les deux mains sur la taille de chaque côté, les pouces en arrière sont en contact avec les points d’assentiment des reins.

Ce mouvement se décompose en 3 parties.

Première partie

  • Tournez la tête à gauche, sans forcer, en gardant la tête droite et le regard horizontal. A la fin de l’inspiration, maintenez la position environ 5 secondes sans bouger.
  • Expiration : ramenez doucement la tête dans la position initiale en relâchant au muscles du cou et des épaules. Effectuez ensuite le même mouvement du côté droit.

Effectuez ce mouvement 3 fois de chaque côté.

Deuxième partie

  • Inspiration : baissez la tête vers l’avant, le menton descend vers le sternum, sans forcer. A la fin de l’inspiration, maintenez la position environ 5 secondes sans bouger. A la fin de l’inspiration, maintenez la position environ 5 secondes sans bouger. Expiration : ramenez doucement la tête dans la position initiale en relâchant au maximum tous les muscles du cou et des épaules. Inspiration suivante : inclinez la tête vers l’arrière, en soulevant le menton vers le haut, sans pencher le corps en arrière et sans forcer. A la fin de l’inspiration, maintenez la position environ 5 secondes sans bouger.
  • Expiration : ramenez doucement la tête dans la position initiale en relâchant au maximum tous les muscles du cou et des épaules.

Effectuez l’ensemble de ce mouvement 3 fois en avant et en arrière.

Troisième partie

  • Inspiration : étirez doucement le sommet de la tête, le point Cent réunions, vers le haut, comme pour allonger la colonne cervicale, en gardant bien l’axe du corps droit, et les épaules bien relâchées. En même temps les pouces des deux mains appuient sur les points 23 V en arrière pour stabiliser le bassin. A la fin de l’inspiration, maintenez la position environ 5 secondes sans bouger.
  • Expiration : relâchez doucement l’étirement vers le haut et la pression des pouces en arrière et sentez le relâchement tout le long de la colonne vertébrale en conservant son axe bien vertical.

Répétez de 3 à 6 fois ce mouvement.

Précautions

La colonne cervicale est très délicate et ses muscles sont souvent tendus. Dans certains cas d’arthrose, cela peut diminuer de façon importante les mouvements de cette partie du rachis. Les mouvements doivent donc être adaptés à la situation de chacun et ne doivent donc jamais être forcés, ni entraîner la moindre sensation douloureuse.

Au début les mouvements sont très mesurés , prudents. Au fur et à mesure de la pratique, vous pourrez progresser en souplesse et augmenter alors l’amplitude du mouvement. En cas d’arthrose cervicale, l’exercice de la deuxième partie -penchez la tête en avant et en arrière — doit être limité dans son amplitude.

Intention

Première partie

Quand la tête tourne à gauche et à droite, le regard suit la ligne d’horizon comme s’il contemple un beau paysage.

Deuxième partie

Quand on baisse la tête, comme si l’on intériorise son énergie, comme si l’on rentre dans la profondeur de soi, quand on tire la tête en arrière, comme si l’on contemple l’immensité du ciel à l’extérieur.

Troisième partie

Quand on étire la colonne vers le haut, comme si le tronc s’allonge et soulève un poids au-dessus de la tête.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie