Share This Post

Chercher la lune dans la mer

Chercher la lune dans la mer, L'homme, Les 20 mouvements essentiels, Isabelle Lepachelet

Ce quinzième exercice des vingt mouvements essentiels assouplit la colonne vertébrale en flexion et extension. En montant, il nourrit l’énergie yīn et la met en mouvement dans le corps. En descendant, il relâche le dos et chasse les tensions.

Description du mouvement

  • Position de départ : Debout, pieds parallèles, écartés (un peu plus de la largeur des épaules. Les bras sont le long du corps.
  • Inspiration : Amenez les mains devant le bassin, paumes tournées vers le haut. Penchez doucement le corps en arrière, et soulevez les deux mains devant le corps. Continuez à étirer progressivement le corps et la tête en arrière. Quand les mains arrivent à la hauteur du visage, tournez-les vers l’avant puis vers l’extérieur pendant que les bras s’écartent en arrondissant le mouvement des mains.
  • Expiration : Redressez le corps vers le haut, continuez à pousser les mains de chaque côté en les tournant progressivement vers la terre. Relâchez le bassin, le corps se penche vers l’avant depuis les lombaires. Les bras suivent le mouvement en descendant devant le corps vers le sol comme pour aller ramasser un ballon au sol
  • Inspiration suivante : Fléchissez légèrement les genoux. Mettez les mains en coupe, comme si elles portaient un ballon, et redressez-vous en commençant par les lombaires ; les mains montent en suivant le mouvement du corps et les genoux se tendent. Continuez le mouvement comme lors de la première inspiration.

Répétez le mouvement complet 3 fois.

Précautions

Ne forcez jamais les mouvements de la cotonne vertébrale en flexion avant et en extension arrière. Aucune douleur ne doit apparaître pendant le mouvement.

Au début de votre entraînement, penchez-vous seulement très légèrement en avant et en arrière. Vous pouvez même esquisser seulement le mouvement. Avec plus de pratique, vous pourrez l’amplifier progressivement.

Intention

La lune montante représente l’énergie  yīn, son reflet dans la mer évoque le calme de la nuit, comme une onde paisible qui monte pour imprégner tout le corps de son influence apaisante. Le yīn, c’est aussi l’énergie de la terre. Elle monte pour nourrir le corps et l’épanouir. À l’image d’une fleur : nourrie par la sève, elle s’ouvre et se redresse. Dans ce mouvement, penchez-vous comme pour saisir le reflet de la lune au sol. Imaginez cette force de la terre qui vient nourrir tout l’avant du corps, le côté yīn.

Inspirez profondément, comme pour mieux faire rentrer cette énergie dans l’intérieur et la profondeur du corps.

À la descente, c’est le yáng qui descend et enlève les tensions dans le dos et à l’arrière des jambes.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie