Share This Post

La colonne céleste ondule

La colonne céleste ondule, L'homme, Les 20 mouvements essentiels, Isabelle Lepachelet

Ce onzième mouvement des vingt mouvements essentiels développe l’écoute de votre corps par la perception de la colonne vertébrale. Il favorise un relâchement profond et harmonise les différents étages du rachis les uns avec les autres. Il aide à détendre le bassin et les épaules.

Description du mouvement

Position de départ

  • Debout, pieds parallèles, écartés de la largeur des épaules, bras relâchés le long du corps.
  • Fléchissez très légèrement les genoux, le corps est suspendu en haut par le sommet de la tête (Cent réunions).
  • Fermez les yeux en visualisant la colonne vertébrale de bas en haut puis de haut en bas.

Durant tout l’exercice, la respiration est naturelle.

Mouvement

  • Faites un mouvement circulaire du bassin sur le plan horizontal, dans le sens des aiguilles d’une montre (à gauche, en avant, à droite, en arrière), en commençant tout doucement. Trouvez bien votre aisance dans ce mouvement, les épaules et les bras relâchés accompagnent le mouvement du bassin.
  • Faites monter progressivement ce mouvement circulaire de bas en haut autour de la colonne vertébrale, comme une spirale ascendante (qui monte).
  • Concentrez-vous sur la partie en mouvement : bassin, puis les régions lombaire, dorsale et cervicale.
  • Dès que le mouvement a atteint le haut de la colonne cervicale, continuez le même mouvement circulaire en faisant descendre la spirale vers le bas, en passant par le dos, les lombaires puis le bassin.
  • Arrivé au bassin, réduisez progressivement l’amplitude des cercles pour que le mouvement s’arrête tout doucement.
  • Restez quelques instants sans bouger dans cette position pour recueillir la sensation de bien-être et de légèreté, comme si le mouvement continuait à l’intérieur.

Précautions

  • Cet exercice est appelé dans le qi gong : bouger selon l’intention (動 dòng).
  • C’est vous qui décidez de l’amplitude du mouvement selon votre perception et votre capacité. En suivant votre sensation, si vous sentez que le mouvement se bloque à un certain niveau, vous pouvez rester plus longtemps à ce niveau, sans jamais forcer, mais en essayant de dénouer le mouvement par la douceur. Si malgré tout vous sentez qu’une partie de la colonne ne suit pas le mouvement circulaire, n’insistez pas et passez au niveau suivant.
  • Conservez le rythme du mouvement circulaire, sans accélérer ni saccader le mouvement.
  • Sentez que la spirale de la colonne réunit toutes les parties du corps.
  • L’amplitude du mouvement peut varier d’une personne à l’autre, mais aussi selon votre perception.
  • Si vous êtes sujets à des blocages, des douleurs ou de l’arthrose dans la colonne, vous pouvez même commencer par la visualisation intérieure de ce mouvement circulaire montant et descendant, sans effectuer réellement le mouvement. Progressivement essayez d’accompagner cette image du mouvement par un tout petit déplacement circulaire.

N’essayez jamais de forcer l’amplitude comme dans un exercice d’assouplissement : c’est l’intention et la perception qui doivent guider le mouvement.

Intention

  • Quand vous commencez l’exercice, c’est l’intention qui agit au-delà du corps physique.
  • Le corps fait partie de la nature et de l’univers vivant.
  • Sentez-le comme le saule pleureur : sous la brise légère ses branches ondulent.
  • Éveillez ainsi la spontanéité du mouvement qui est en vous et qui libère les tensions.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie