Share This Post

Soutenir le ciel et s’appuyer sur la terre

Soutenir le ciel et s'appuyer sur la terre, nei yang gong 2, Isabelle lepachelet

Premier mouvement de la deuxième partie de la pratique dynamique du qi gong pour nourrir l’intérieur

Préparation

  • Debout, corps détendu et ouvert, bras allongés le long du corps, regard droit devant en gardant l’intention à l’intérieur, respiration naturelle et régulière.

Mouvements

  • Tenir les mains devant le bas ventre : main droite vers le ciel et main gauche vers le sol.

En inspirant

  • Tourner le bassin vers la droite à 45° en soulevant la main droite au niveau des épaules, puis tourner le bassin vers la gauche 45° en pivotant le poignet de façon à amener les doigts vers l’arrière, la paume reste toujours vers le ciel.
  • Le corps retourne vers l’avant, continuer à soulever la main en passant le long des oreilles jusqu’à atteindre le ciel, le coude restant légèrement fléchi.
  • Pendant ce temps, la main gauche descend à côté de la hanche droite, la paume reste dirigée vers la terre.
  • Quand la main montante atteint le sommet de la tête, fléchir les genoux et la pointe du pied gauche appuyée sur le sol, le talon gauche relevé, le pied droit reste à plat.

On suspend naturellement la respiration pendant quelques instants

En expirant

  • Relâcher les poignets et tourner les deux mains jusqu’à ce qu’elles se trouvent face à face.
  • Relâcher également la colonne vertébrale en l’ondulant devant et dernière, et descendre la main droite pour qu’elle rejoigne la main gauche devant le bas ventre.
  • Les jambes se redressent pendant le mouvement des mains, puis on recommence le mouvement symétriquement

Remarques

Pendant tout le mouvement, le corps reste toujours détendu et ouvert. Les mouvements doivent être exécutés en souplesse, avec ampleur et harmonie, sans forcer physiquement. On peut s’imaginer soutenant mille tonnes au-dessus de la tête avec une force internet sans chercher à le réaliser musculairement.

Il ne faut pas que la respiration gêne le mouvement: Faire d’abord le mouvement le plus juste possible avec aisance et s’occuper de la respiration ensuite.

Bien sentir les mouvements spiraux des bras qui viennent du bassin et de la colonne vertébrale.

Indication thérapeutiques

  • Ce mouvement peut régulariser la rate et l’estomac, et favoriser la circulation de l’énergie dans tout le corps.
  • Le contact des pointes de pied avec le sol stimule l’énergie et le sang des méridiens de la rate et du foie et peut donc soigner les symptômes associés à ces deux organes.

Share This Post