Share This Post

Tirer sur le tigre en pivotant

Tirer sur le tigre en pivotant, nei yang gong 2, Isabelle lepachelet

Troisième mouvement de la deuxième partie de la pratique dynamique du qi gong pour nourrir l’intérieur

Préparation

  • Pieds écartés en position de cavalier (马步 mǎ bù), menton rentré, tête droite, esprit calme, corps relaxé.

Mouvement

En inspirant

  • Soulever les 2 bras vers l’avant jusqu’au niveau des épaules, paumes face à face.
  • Fléchir les genoux, pivoter le corps 90° à droite ; le buste reste droit, les bras accompagnent le mouvement du corps et décrit un arc de cercle de 180°.
  • Former les mains en poing et tirer l’arc : le bras gauche est replié devant le buste, la main gauche se trouve devant l’épaule gauche à un poing de distance.
  • Le regard est sur le poing droit.
  • La position ressemble à celle du tireur à l’arc.
  • La poitrine élargie, le dos reste ouvert.

Rétention de la respiration pendant quelques instants

Pendant l’expiration

  • Ouvrir les mains, relâcher le bassin et la colonne, le corps pivote vers l’avant, les bras suivent le mouvement du buste en régularisant les 3 méridiens yin du bras droit avec la main gauche.

Remarques

  1. Il est important de bien relâcher les bras pendant le mouvement, car peut importe le nombre de fois que l’on effectue l’exercice, les bras restent soulevés au même niveau que les épaules. Essentiellement deux moments nous permettent de le faire : le premier, lorsqu’on fléchit les genoux et le bassin avant de pivoter; le second, avant de retourner vers l’avant.
  2. La rotation de la colonne vertébrale ne doit pas déformer la position du cavalier, il est préférable de rester à la hauteur à laquelle on peut tenir dans l’aisance.

Indication thérapeutiques

Ce mouvement peut soigner les douleurs des jambes et de la région lombaire ainsi que la raideur de la colonne vertébrale. L’ensemble de la colonne est tournée d’une manière progressive lombaire-dorsale-cervicale, afin de la rendre plus souple et ouverte. Ainsi les organes internes sont massés intensément, surtout ceux qui se trouvent au foyer supérieur, le cœur et les poumons.

Share This Post