Share This Post

La tortue avale l’énergie yang

La tortue avale l’énergie yang © Dominique Clergue

武當內丹功 Wǔdāng nèi dān gōng

La tortue avale l’énergie yang est le cinquième mouvement de Façonner et ramener l’élixir neuf fois du Wudang nei dan gong.

Première forme

  1. On n’ouvre pas les pieds
  2. Ouverture des bras comme précédemment mais à hauteur des épaules, la concentration est à la fois sur le bout des index et sur la gueule du tigre.
  3. Avancer la jambe droite à 45° en portant le poids du corps à 60% sur cette jambe et en même temps redescendre un petit peu le bras droit et un peu plus le gauche, la paume gauche étant face au coude droit; c’est la position de la statique: La tortue inspire l’énergie yang. Les hanches peuvent suivre la direction de la jambe ou rester de face.
  4. En ouvrant les bras sur les côtés (ouverture de la poitrine), ramener le pied droit près du gauche.
  5. Avancer la jambe gauche à 45°, porter le poids du corps à 60% sur cette jambe en plaçant les bras comme en 3, mais inversés.
  6. Continuer plusieurs fois. Le dernier mouvement se fait à gauche, puis fermer.
  • Inspirer sur 2 et 4.
  • Expirer sur 3 et 5.

Deuxième forme

  1. On n’ouvre pas les pieds.
  2. Ouverture des bras comme précédemment mais à hauteur des épaules la concentration est à la fois sur le bout des index et sur la gueule du tigre.
  3. Avancer la jambe droite à 45° en portant le poids du corps à 60% sur cette jambe et en même temps redescendre un petit peu le bras droit et un peu plus le gauche , la paume gauche étant face au coude droit, c’est la position de la statique La tortue inspire l’énergie yang. Les hanches peuvent suivre la direction de la jambe ou rester de face.
  4. Porter le poids du corps à 60% sur la jambe gauche tout en ouvrant un peu les bras à partir des coudes. Les yeux regardent les mains.
  5. Porter le poids du corps à 60% sur la jambe droite tout en refermant un peu les bras.
  6. Continuer le balancement d’avant en arrière plusieurs foïs.
  7. Changer de côté.
  8. Pour fermer, commencer par faire un pas en arrière.
  • Inspirer sur 2 et 4.
  • Expirer sur 3 et 5
  • Concentration sur les bouts des doigts et les Palais du labeur qui tirent l’énergie du soleil. Celle-ci pénètre dans le corps tout entier sans qu’il soit nécessaire de suivre son mouvement avec le mental.
  • Cette position des jambes est appelée posture de l’archer. Si on rapprochait les pieds tout en maintenant l’écartement des talons, il y aurait entre eux l’espace d’un poing.
  • Ce mouvement ouvre et ferme la poitrine apportant un bénéfice pour le cœur et les poumons.

 


Xuanwu

玄武 xuán wǔ, la tortue noire du nord ou le guerrier noir est l’un des quatre animaux totem des orients et du zodiaque chinois. C’est aussi l’un des cinq animaux fantastiques de la théorie des cinq éléments.

玄 xuán
mystérieux, obscur, incroyable
武 wǔ
guerrier, militaire, martial
蛇 shé
serpent
黑 hēi
noir, sombre, secret
龟 guī
tortue

Associée au Nord et à l’eau, Xuanwu est également appelée tortue-serpent, elle est en général représentée comme une tortue, 龟 gu, autour de laquelle s’enroule un serpent, 蛇 shé.

La tortue noire est le plus important des animaux totems de l’astrologie car elle gouverne le quartier nord du zodiaque où se situe l’étoile polaire, axe du ciel, et les astérismes présidant à la naissance, à la mort et à la longévité.

Sous la forme de 武大帝 Zhēnwǔ dàdì, Xuanwu est également un dieu taoïste stellaire qui gouverne le ciel septentrional. Zhēnwǔ reçut son titre de dàdì, grand empereur,  en 1303 sous les dynastie Yuan. Cet  empereur noir ou empereur du Nord fut considéré comme celui sur lequel il convenait de s’appuyer et qui opérait donc une protection pour tout ce qui était situé en arrière. Il est donc toujours préférable de s’appuyer, de s’adosser à cet empereur du Nord, à cette tortue~serpent noire, hēi guīshé. Cette tortue~serpent représente l’énergie vitale des reins, ce qui s’attache à la reproduction, et qui est mise en rapport avec l’audition et le système locomoteur, les os et les articulations. Cette énergie représente, symboliquement, l’énergie des ancêtres, de ce qui protège la famille. C’est la stabilité profonde, l’origine lointaine, l’expérience du passé et des traditions.

La tortue noire c’est rencontrer le mystérieux, l’obscur, l’incroyable, visiter l’esprit de nos os, la puissance de nos ancêtres jusque dans leurs encombrements, reconnaître en nous le miracle de l’incarnation de la conscience dans le moment présent, cette force de vie qui a voyagé de siècle en siècle. Pour cette descente en nous-même il faut des forces et du courage, c’est pourquoi la tortue noire est aussi appelée le guerrier du mystère.

Ces forces et ce courage nous pourrons les trouver dans les pratiques méditatives respiratoires et corporelles, dans une diététique appropriée ou dans les grands textes, mais tôt ou tard c’est dans le silence et la solitude que se rencontre l’esprit du guerrier mystérieux.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie