Share This Post

Wudang : méditations debout

Païfang-traditionnel-marquant-une-entrée-des-Monts-Wǔdāng-Shiyan

Les méditations debout constituent les postures immobiles debout du Wudang nei dan gong.

生太極 Wújí shēng tàijí. Le néant engendre l’absolu.
太極生兩儀 ;
陰陽
Tàijí shēng liǎng yí ;
jí yīn yáng.
Le taiji engendre deux formes ;
c’est-à-dire le yin et le yang.
兩儀生四象:
即少、太陽、少陰、太陰
Liǎng yí shēng sì xiàng ;
jí shàoyáng, tàiyáng, shàoyīn, tàiyīn.
Les deux formes engendrent quatre phénomènes ;
c’est-à-dire petit yang, grand yang, petit yin, grand yin.
四象生八卦 ;
八八六十四卦)
Sì xiàng shēng bāguà ;
bābā liùshísì guà.
Les quatre phénomènes engendrent les huit trigrammes ;
huit fois huit font soixante-quatre hexagrammes.
Explication des trigrammes par Fuxi

Texte de Zhou Dunyi

Zhou Dunyi (周敦颐 Zhōu Dūnyí 1017–1073) est un philosophe et cosmologiste néo-confucéen de la dynastie Song. Il conceptualise la cosmologie néo-confucéenne du jour, expliquant la relation entre la conduite humaine et les forces universelles. De cette façon, il souligne que les humains peuvent maîtriser leur souffle vital afin de s’accorder avec la nature. Zhou Dunyi est principalement préoccupé par le taiji et le wuji, le yin et yang et le wuxing. Il est également vénéré dans le taoïsme où il est reconnu comme étant le premier philosophe à avoir popularisé le concept du taijitu.

Wu Ji déjà Tai Ji
Tai Ji bouge pour produire Yang
Mouvement jusqu’à sa limite (Ji) puis immobile
L’immobilité produit alors Yin
Immobilité jusqu’à sa limite puis retourne au mouvement.
Un mouvement, une immobilité
Chacun agit comme la racine de l’autre
Et (ils) se séparent en Yin et Yang.
Les deux principes (Liang Yi) sont établis
Yang change avec Yin et ils s’unissent pour produire l’eau, le feu, le bois, le métal et la terre.
Les cinq Qi se déploient sans à-coups
Les quatre saisons avancent à leur rythme.
Les Cinq Eléments ne faisant qu’un sont Yin et Yang.
Yin et Yang ne faisant qu’un sont Tai Ji.
L’origine de Tai Ji est dans Wu Ji.
Dès que les Cinq Eléments sont produits, chacun a son caractère.
La réalité de Wu Ji et l’essence de Deux (les Deux Principes) et de Cinq (Cinq Eléments) se combinent et coagulent merveilleusement.
Le Tao du Ciel (Qian) parfait le Masculin; le Tao de la Terre (Kun) parfait le Féminin.
Les Deux Qi réagissent (copulent) et s’influencent mutuellement, transformant et donnant naissance aux 10 000 choses.
Les 10 000 choses ne cessent de donner naissance et de transformer sans fin.
Seul l’Homme obtient cette excellence et est le plus intelligent.
Après que sa forme ait été créée, son esprit découvre la connaissance.
Les cinq caractères (des Cinq Eléments) sont stimulés et entrent en mouvement.
Le bien et le mal sont distingués et les 10 000 choses apparaissent.
Les Sages fixent les contenus utilisant le Bienveillance et la Droiture (Ren Yi), le Centre et la Justesse (Zhong Zheng).
Ils préconisent l’immobilité et établissent la limite (Ji) de l’homme
Jadis, “la vertu des sages était en l’harmonie avec le Ciel et la Terre.
Leur illumination en harmonie avec le soleil et la lune.
L’ordre de leurs actes en harmonie avec les quatre saisons.
Leur chance et leur malchance en harmonie avec les démons et les dieux”. (Citation du Livre des Transformations)
La chance de l’homme supérieur tient dans la culture (de sa vertu) ;
La malchance de l’homme petit tient dans sa nature.
Ainsi il est dit qu’en établissant le Tao du Ciel, on parle de Yin et de Yang.
En établissant le Tao de la Terre, on parle de Yin et de Yang.
En établissant le Tao de l’Homme, on parle de Bienveillance et de Droiture.
Il est dit également, “Si l’on retourne à l’origine de toute chose, on sait ce qu’il y a à dire à propos de la vie et de la mort”.
Combien est grand le Yi (Yi Jing / I Ching – le Livre des Transformations).
Il est donc le plus parfait.


Leçons

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie