Share This Post

Préface

Sabre, peidao, avec fourreau fin XVIIIe-XIXe siècle

國的武術運動,包括很多種拳系,太拳系僅是其中的一種。在太極拳系裡有拳、劍、刀、槍、推手及大捋等運動項目。這些運動項目,雖然在形式上各有不同,但它們卻具有一個共同的運動特點,就是“柔中寓剛,棉裡藏針;纏綿不斷,滔滔不絕”。

近百年來,人民群眾根據它的運動特點結合了保健上的需要,逐步地使它擺脫了過去的單純為技擊服務的路而趨向於醫療體育的道路。從科學方已證實了太極拳系的運動項目在醫療體育上有很大的療效。從而也說了太極拳系應向這個方向發展。

幾年來,由於黨和人民政對武術運動的關懷與提倡,太極拳系的各個運動項目的發展更為空前,參加太極拳運動的群眾日益增多。為了造應廣大群眾的需要和提供太極拳整理、研究工作的參考,我們編寫了這本書。

我自幼從我的舅父楊澄甫先生那裡較有系統地掌握了太極拳系的各種運動,苦於缺乏編寫能力,未能貢獻絲毫。今逢蔡龍雲先生與我同任上海市武術隊教練,蒙他在編寫上予以幫助,寫成這本書。希望讀者對書中不確的地方,提出糾正,以便改進和提高。

傅鍾文1958年9月於上海

Il existe une grande variété de systèmes de boxe dans les arts martiaux chinois, le taiji quan n’est que l’un d’entre eux. Au sein du taiji quan, il y a différentes pratiques : boxe (拳 quán), épée (劍 jiàn), sabre (刀 dāo), lance (槍 qiāng), mains qui poussent (推手 tuīshǒu ) et grand recul (大捋 dà lǚ ). Bien que ces choses soient distinctes en termes de posture, elles partagent néanmoins des caractéristiques communes, telles que la dureté dans la douceur (柔中寓剛 róu zhōng yù gāng ), l’aiguille enveloppée de coton (棉裡藏針 mián lǐ cáng zhēn), la continuité sans interruption (纏綿不斷 chán mián bù duàn) ou le couler sans cesse (滔滔不絕 tāo tāo bù jué).

Au cours de ce siècle, les masses populaires ont validé ces caractéristiques en combinant les exigences en matière de soins de santé avec une transcendance de celles des arts martiaux pour aller dans le sens de l’aptitude thérapeutique. Il a depuis été scientifiquement vérifié que les exercices du taijiquan sont un exercice thérapeutique très efficace, ce qui explique pourquoi le taijiquan s’est développé dans cette direction.

En raison de l’engouement et de la promotion des arts martiaux par le Parti au cours de ces dernières années, il y a eu un développement sans précédent de la pratique du taijiquan, et les masses s’y adonnent de plus en plus chaque jour. En réponse à la demande du public pour des documents de référence concernant le taijiquan, nous avons écrit ce livre

Dés mon jeune age, j’ai reçu l’enseignement de l’oncle Yang Chengfu, et j’ai donc reçu une formation plus systématique aux différents exercices du taijiquan, mais d’un autre côté j’ai souffert d’un manque de disposition pour l’écriture, et de ce fait  je n’avais jusqu’à présent pas pu contribuer en quoi que ce soit. J’ai récemment rencontré Cai Longyun, qui est un instructeur comme moi de l’équipe des arts martiaux de Shanghai, et qui m’a aidé pour rédiger et  terminer ce livre. J’espère que les lecteurs qui remarqueront des inexactitudes dans ce livre proposeront des corrections afin de pouvoir l’améliorer encore.

– Rédigé par Fu Zhongwen à Shanghai, en septembre 1958

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie