Share This Post

Taijiquan

Portrait de Cheng Man Ching

太極拳 tài jí quán

Le taijiquan est une gymnastique chinoise qui se caractérise par un enchaînement lent de mouvements, selon des schémas précis, et une maîtrise de la respiration. L’origine de cette discipline est liée au taoïsme.

太極 tài jí

Le taiji, généralement traduit en français par faîte suprême, est une notion essentielle de la cosmogonie chinoise. Il représente la poutre faîtière ( jí) d’une toiture alliée à l’idée d’ultime (太 tài), évoquant en philosophie chinoise l’idée de la suprême poutre faîtière de la structure de l’univers, la clef de voûte indifférenciée d’où apparaissent le yin et le yang. C’est un des principaux symboles taoïstes et confucianistes.

拳 quán

Quan est un terme signifiant poing, boxe. Le taijiqan est donc un art de combat qui utilise les principes du taiji : dynamisme, circularité, transformation, dualité …

Les origines historiques du taijiqan sont controversées. Il aurait été inventé par un moine taoïste du Moyen Âge, Zhang Sanfeng, du monastère du mont Wudang, au nord-ouest de la Chine. Selon la légende, le moine aurait créé cette technique après avoir observé un combat entre un oiseau et un serpent : ce combat illustre la supériorité de la souplesse sur la rigidité et l’efficacité des mouvements circulaires.


Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie