Share This Post

Le doux l’importe sur le dur

Diagramme de Taiji antique

L’image centrale de taijiquan et du taoïsme est le symbole du 太圖 taìjítú avec ses deux couleurs ou forces complémentaires : le 陰 yīn et le  yáng. Yin représente l’obscur, le faible, le lent, le doux, alors que le yang représente le clair, le fort, la vitesse, le dur. Conformément à la théorie taoïste, le taijiquan cherche à faire marcher cette approche philosophique de complémentarité dans le cadre d’un art martial.
Ainsi, un agresseur représente une force yang, envahissante et attaquante. Il nous convient donc d’accueillir cette force par le yin : au lieu de résister à la force, le pratiquant va faire en sorte que la force attaquante n’aille nulle part. En suivant le cycle naturel de cause et d’effet, le déplacement donne lieu à une contre-attaque (yang) contre les parties vulnérables de l’adversaire (yin).

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie