La représentation du paysage en Chine

Lorsque les peintres chinois travaillent sur la peinture shan shui, ils ne cherchent pas à présenter une image de ce qu'ils ont vu dans la nature, mais ce qu'ils ont pensé de la nature. Il n’est pas important que les couleurs et les formes peintes ressemblent exactement à l'objet réel, l'intention est de capturer, sur le papier, une conscience de la réalité intérieure et de l'intégralité, comme si la peinture coulait directement de l'esprit de l'artiste, à travers le pinceau, sur le papier.

Transmettre

Ce documentaire présente le système d'encadrement créé par l'ICTHA pour assurer la transmission du style de taijiquan Cheng Man Ching telle que cette transmission avait été initiée par les maitres Chu Hong-ping et Wang Chin-shi dans le cadre de cette association.

L’éclat des dragons

En marchant dans la Cité Interdite, l'éclat des dragons brille en tous lieux. Le dragon de la Cité interdite plane non seulement dans la salle solennelle, mais danse également dans la vie des vêtements, des meubles, des tasses et de la vaisselle.

Derrière les apparences

1962, l’historien de la Grèce Jean-Pierre Vernant écrit, dans le cadre d’une collection « Mythes et religions » dirigée par George Dumezil aux Presses Universitaires de France un ouvrage assez bref : Les origines de la pensée grecque. Il montre que la première philosophie, héritière d’une réflexion morale et politique est fille de la cité. Elle poursuit une révolution des pratiques et des croyances dans le monde des Hommes dont il décrit minutieusement la genèse. 

Famille

En tissant avec une gourmande complexité les fils de cette double investigation, Chang Kuo-Li, rédacteur en chef d’un quotidien taïwanais, élabore une intrigue palpitante qui est aussi un regard au scalpel sur les zones d’ombre de son pays. Ou comment planent le spectre de la corruption autant que les délires autoritaires de certains. Cet extrait nous invite à découvrir le caractère 家.

Orient & Occident selon Yang Liu

Conçus et dessinés avec beaucoup de soin, d'esprit et d'humour, les pictogrammes de Yang Liu illustrent les différences évidentes - ou, parfois, plus subtiles - entre la culture chinoise, par exemple, et celle de l'Occident.

Des sentiments

L’Ordre étrange des choses décrit comment, dans le cours d’une généalogie invisible, les émotions, les sentiments, le fonctionnement de l’esprit, mais aussi les formes les plus complexes de la culture et de l’organisation sociale, s’enracinent dans les organismes unicellulaires les plus anciens. L'analyse d'Antonio Damasio n'est pas sans entrer en résonance avec les anciennes pratiques taoïstes qui se fondent sur la mise en relation des émotions et des organes .

Un lieu n’est jamais juste ce lieu

Qu'il se trouve sur la place de Furstenberg à Paris, devant le temple de Poséidon en Crète ou au cimetière marin à Sète, Antonio Tabucchi est toujours sensible à la beauté fragmentaire des lieux, à l'émotion qu'ils suscitent et aux regrets qu'ils symbolisent parfois. Son écriture cherche toujours à saisir la signification des endroits, villes, monuments ou paysages dans nos existences, plutôt que de les décrire.

Zhuge Qingjia

Les dessins à la plume de Zhuge Qingjia DE bâtiments anciens ont reçu de plus en plus d'attention et de reconnaissance. Ses peintures simples et exquises, apportent un nouveau regard sur les bâtiments anciens du Shanxi.

Les Charités d’Alcippe

Alcippe offre son cœur aux Sirènes, son âme aux statues de marbre, son corps aux morts et, déjouant ainsi la Mort, existe à tout jamais dans ce qu'il a donné. Tel est le thème du poème qui donne le titre à ce recueil dont voici un extrait.

Deux cerisiers amoureux

Deux cerisiers amoureux, nés loin l'un de l'autre, se regardaient sans pouvoir se toucher. Nuage, Tempête et Montagne les virent et s'en émurent.

Zhang Daqian

L'un des artistes chinois les plus en vue du 20e siècle, Zhang Daqian (1899-1983) a peint presque 30000 œuvres. Il imitait les maîtres traditionnels avec aisance et cependant sa renommée est due à ses brillantes innovations qui ont donné à la peinture chinoise sa sensibilité moderne et ont permis de le comparer à Picasso. Sa calligraphie, sa remise à l'honneur du style à l'encre éclaboussée de la période Tang et sa prédiction pour les couleurs éclatantes font écho à l'avant-garde occidentale des années 1960

Aller à la barre d’outils