Tiandi

Frères

Pour les Lakota, la fraternité avec toutes les créatures de la terre, du ciel et de l’eau était un principe réel et actif. Il demeurait un sentiment fraternel qui a gardé les Lakota en sécurité entre eux.

Les animaux avaient des droits — le droit de la protection humaine, le droit de vivre, le droit de se multiplier, le droit à la liberté, et le droit de notre dette à leur égard — et en reconnaissance de ces droits, les Lakota n’asservissaient jamais un animal et épargnaient toute vie qui n’était pas véritablement nécessaire pour la nourriture et l’habillement.

Ce concept de la vie et ses relations était humanisant et donnait aux Lakota un amour inconditionnel. Cela remplissait leur être de la joie et du mystère de vivre. Cela générait chez eux une révérence pour toute vie. Cela offrait une place à toutes choses dans le schéma de l’existence avec une importance égale pour tous.

De Wakan Tanka, le Grand Esprit, provenait une grande force vitale unificatrice qui circulait dans et à travers toutes choses — les fleurs de la plaine, le vent qui souffle, les roches, les arbres, les animaux… Donc, toutes choses étaient apparentées et réunies par le même Grand Mystère. »

Luther Standing Bear

Luther Standing Bear est un chef amérindien des Sioux oglalas né en 1863 ou 1868 et mort le 19 février 1939. Également écrivain, éducateur et acteur, il est au début du xxe siècle l’un des défenseurs de la culture sioux les plus connus.

Aller à la barre d’outils