Le chariot pointant le sud

Le chariot pointant le sud

Le chariot pointant le sud, est un chariot antique chinois muni d’un dispositif mécanique permettant de compenser les rotations du véhicule, afin qu’une partie déterminée du chariot pointe constamment vers le sud. Le chariot est un véhicule à deux roues, surmonté d’une figurine reliée aux roues par un engrenage différentiel. Grâce à un choix judicieux du diamètre des roues et du rapport des engrenages, la figurine reste toujours orientée dans la même direction, le véhicule fonctionnant donc comme un système de boussole non magnétique. Au cours de l’histoire, plusieurs textes chinois ont mentionné le chariot pointant le sud ; certains décrivent en détail le mécanisme et le fonctionnement de l’engin.

Le chariot pointant le sud est regardé comme un des mécanismes d’engrenages les plus complexes inventés par l’ancienne civilisation chinoise, et il n’a cessé d’être utilisé au cours de la période médiévale. La légende veut qu’il ait été inventé vers 2600 av. J.-C. en Chine par l’Empereur Jaune Huángdì, mais la première version historiquement opérationnelle aurait été créée par Ma Jun de Cao Wei, à l’époque des Trois Royaumes, vers 200-265.