Le labyrinthe de la cathédrale de Chartres

Le labyrinthe de la cathédrale de Chartres, photographie vue d'en haut

Le labyrinthe de la cathédrale de Chartres est une figure géométrique circulaire de 12,89 m de diamètre. Elle représente un tracé continu déployé de 261,55 m, partant de l’extérieur et aboutissant au centre, en une succession de tournants et d’arcs de cercle concentriques. Son dessin sur le sol résulte d’une opposition de pavages blancs et noirs. Le centre était autrefois orné d’une plaque de cuivre qui aurait représenté Thésée, Dédale et le Minotaure (elle a été retirée en 1792). Autour du centre, les couloirs se déroulent en onze cercles, la perfection étant symbolisée par le nombre 12. Les croyants (et notamment les pèlerins de Compostelle) suivaient le tracé sans réellement contrôler la direction, commençant par se diriger droit au but, vers le centre, avant de s’en éloigner, le labyrinthe forçant ainsi les fidèles à de multiples détours. Les sinuosités devaient symboliser les tribulations de la vie chrétienne. Les déambulations lors de ce parcours symbolique constituent un véritable chemin spirituel et c’est l’occasion pour le croyant d’une longue introspection.

Son parcours serait composé de 272 pierres blanches ce qui correspondrait symboliquement au nombre de jours de la grossesse et donnerait au labyrinthe le sens d’une nouvelle gestation.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils