Aller à la barre d’outils

Les massages

按蹻 àn qiāo

按 àn
presser, appuyer sur, contenir, contrôler, restreindre, réprimer, tenir quelque chose dans la main, selon, conformément à
蹻 qiāo
soulever le pied
通 tōng
passer librement, déboucher, mener à, communiquer, informer, connaitre, comprendre à fond , logique , commun, tout, entier, ouvert, dégagé, expert, spécialiste
jīng
livre canonique, classique, constant, régulier, longitude, passer par, supporter, résister à, subir, gérer
安 ān
paix, calme, repos, sécurité, sûreté, calmer, rassurer, installer, pacifier, poser, être satisfait de, paisible
高 gāo
haut, élevé, grand, supérieur
摩 mó
frotter, gratter, effleurer, frictionner, encouragement, amélioration, exercice
法 fǎ
loi, droit, moyen, méthode, procédé, France

Les sources

Àn qiāo est le nom ancien du massage chinois. Il est cité dans quatre chapitres du Classique interne de l’empereur Jaune  (黄帝内经 Huángdì nèijīng), on considère que c’est une méthode importante de prévention et de traitement.

  • Le caractère 按 àn est composé à gauche par la clé 64 de la main 扌et à droite par 安, le caractère paix , tranquillité, sécurité. Il signifie : par la pression de la main, trouver la tranquillité. Àn est le mot de base pour former les noms de massage en général (àn qiāo ou àn mó), et de massage par une technique de pression en particulier (àn fǎ).
  • Le caractère 蹻 qiāo est composé à gauche par la clé 157 de la pied 足  met à droite par le caractère relever 喬. Il signifie : le massage par le pied dynamise et vivifie. Il associe subtilement le dynamisme et la tranquillité.

Le dictionnaire de Kangxi répertorie deux cent quatorze radicaux chinois. Un radical est un élément graphique d’un sinogramme comportant un sens. La clé est le radical principal, celui qui va permettre de classer le sinogramme. 

Le massage traditionnel trouve son origine dans trois sources qui vont se compléter et se dynamiser.

Le massage populaire

En Chine les familles se transmettent de façon traditionnelle des méthodes de massage utilisées pour entretenir la santé et participer de façon active aux soins des maladies.

La méthode taoïste

Cette pratique est principalement basée sur la connaissance du système des méridiens et de la respiration. Historiquement dans le Huángdì nèijīng, ànqiào est décrit comme une méthode thérapeutique.

Aux époques Tang (618 – 907)  on retrouve ànqiào dans les Prescriptions essentielles valant mille [pièces d’or (千金要方 Qiānjīn yào fāng, EC 652), avec un chapitre intitulé : Le classique du massage de Lǎozǐ. Depuis cette époque ànqiào  est rattaché à l’art de nourrir la vie (生术 yǎng shēng shù).

Le massage bouddhiste.

À partir des époques Jin (265–420) et aux époques Tang, les méthodes de massage liées au bouddhisme indien (天竺安摩 Tiānzhú ānmó)  vont accompagner sa diffusion en Chine. D’abord liées à la pratique des arts martiaux bouddhistes, elles seront utilisées par les moines pour donner des soins au peuple, favorisant ainsi son intégration dans la culture chinoise.

La pratique

Structuré au fil du temps, le massage traditionnel chinois se caractérise avant tout par un état d’esprit dans sa pratique. Dans le miroir d”or de la médecine (醫宗金鑑 Yī zōng jīn jiàn, 1742), livre des époques Qing, un des chapitres traite du massage. Il en résume les caractéristiques. Le praticien a besoin de techniques justes et appropriées à la situation

  • Le praticien a besoin de techniques justes et appropriées à la situation du sujet traité, mais sa pratique doit trouver une racine au-delà de la technique. Lorsque le mouvement de la main est relié au cœur, alors la méthode est nourrie par sa juste source. Le lien entre la pratique thérapeutique et le cœur se manifeste sur deux plans. Le premier est la dimension humaine, d’aide et d’accompagnement de l’autre.
  • Le second est la présence, au-delà de la technique, de l’intention (意 yì). Cette intention est la manifestation de l’esprit (神 shén) guidant le souffle (气 ), le qì guidant la technique juste.

Les techniques

Les techniques de massage loin d’être simplistes, sont basées sur une vision globale de l’homme, corps et esprit en lien avec son environnement. Toutes ces méthodes font références au système des méridiens relié aux viscères, aux trois flux: souffle (气 qì), sang (血 xuè) et liquides organiques (津液 jīn yè ) et à la respiration.

Les techniques de massage les plus répandus :

  • par pression : 安法 ānfǎ,
  • par massage circulaire : 揉法 róufǎ,
  • par percussion : 拍法 pāifǎ,
  • par trait glissé : 推法 tuīfǎ, …

Le massage guidé vers les cinq couches

La gradation de la pression appliquée sur une zone permet selon la configuration anatomique locale, d’atteindre successivement les niveaux suivants cutané, sous-cutané, musculaire, tendineux et osseux. Cette pression graduelle trouve sa pleine efficacité quand le praticien la combine avec la respiration taoïste  踵息法 zhǒng xī fǎ. Le massage guidé vers les cinq couches peut être appliquée avec la main (entière ou partielle : les doigts, le tranchant ou le talon), le coude et les pieds. Cette pratique appliquée dans la relation avec le patient est une ouverture vers la sensation du qi, vers déqi. La notion de déqi s’applique également à l’acupuncture et au dâoyin.

Sentir le souffle

得氣 déqi est généralement traduit par manifestation du souffle, atteindre les souffles, sentir le souffle . Dans la pratique du massage’ il est ressenti par le patient et le praticien. Ainsi déqi peut être compris comme l’accord dans la perception de l’action thérapeutique entre le patient et le praticien. Par exemple : le niveau de sensibilité locale, le seuil douloureux, la sensation de chaleur, de circulation du qi, les réactions générales, le lâcher prise…

La tonification et la purification des auto-massages se font différemment en fonction du sens de circulation du qi dans les méridiens, de la méthode ou de l’utilisation d’une ou de deux mains. Selon la circulation de l’énergie dans les méridiens, on tonifie dans le sens du trajet, à l’inverse on purifie. Selon la méthode, on peut tonifier par une pression forte et profonde et purifier par une pression légère et superficielle.

Le massage peut s’effectuer avec une ou deux mains. Avec une seule main, on tonifie en massant en rotation dans le sens des aiguilles d’une montre, à l’inverse on purifie. Avec les deux mains ensemble on tonifie en allant de la périphérie vers l’intérieur et à l’inverse, on purifie.

Laisser un commentaire