Nagasawa Rosetsu

Reconnu comme l’un des artistes les plus excentriques et les plus imaginatifs du Japon moderne, Nagasawa Rosetsu (1754-1799) a produit des œuvres visuellement passionnantes et défiant toute classification au cours de sa brève carrière. Ses peintures très dynamiques ont été créées avec des coups de pinceau vigoureux et parfois même avec ses doigts. Cependant, il a également créé des compositions plus délicates qui ont été peintes avec des pinceaux fins dans une riche palette de couleurs d’énergie et d’esprit

Shamsa

Un shamsa, littéralement le soleil, ouvrait traditionnellement les albums impériaux moghols. Travaillées dans des couleurs vives et plusieurs tons d’or, les arabesques méticuleusement conçues et peintes sont enrichies par des fleurs, des oiseaux et des animaux fantastiques.

La contemplation dans les textes taoïstes

Pour pouvoir retracer l’histoire des pratiques contemplatives, nous devons d’abord être en mesure de définir ce que nous entendons par contemplation. Les praticiens modernes préfèrent généralement utiliser des termes à la mode comme la pleine conscience, souvent définis comme une conscience consciente et une acceptation sans jugement. Bien que cela puisse bien fonctionner pour certaines formes de pratiques, pour une étude plus historique, nous devons nous fier aux termes, définitions et contexte taoïstes et bouddhistes chinois.

Le mandat du Ciel

Œuvre d’une vie, référence indépassable, le livre de John Fairbank déploie le long récit de “l’empire du Milieu” des cultures paléolithiques à nos jours. Scrutant les origines d’une civilisation vieille de 4 000 ans, l’auteur donne les clés de lecture d’une culture fantasmée, pour le meilleur et pour le pire, par les Occidentaux.

Le cœur vide

Qu’est qu’un bol vide ? C’est un objet qui a le potentiel de se remplir indifféremment de soupe, de légumes ou de riz. C’est la raison pour laquelle le vide est la notion clé de tous les arts liés à la pensée chinoise comme les arts martiaux, la danse, la peinture, la poésie, etc. Nigel Sutton nous invite à approfondir cette notion.

Car ma terre est belle

Après la venue des Enfants d’Ilúvatar, Yavanna Kementari invoqua des puissances lointaines qui se mélèrent aux végétaux et aux animaux ; ces esprits habitèrent des arbres qui devinrent les Ents.
Les Ents, les Gardiens d’Arbres étaient les bergers de tous les êtres ne pouvant se mouvoir, les Olvar (par oppostion aux Kelvar, êtres capables de se mouvoir). Ils formaient un véritable peuple bien qu’ils fussent assez peu nombreux.

Le jardin japonais de Portland

Niché dans les pittoresques collines de l’ouest de Portland, dans l’Oregon, le jardin est un havre de tranquillité et d’une beauté époustouflante. Conçu par le professeur Takuma Tono en 1963, il s’étend sur 5,5 acres avec cinq styles de jardin séparés, et comprend un authentique salon de thé japonais, des ruisseaux sinueux, des allées intimes et une vue spectaculaire sur le mont Hood.

Dans le brouillard

Hermann Hesse (1877-1962) a douze ans quand, déjà révolté contre son éducation piétiste qui doit faire de lui un pasteur, il décide de devenir poète et rien d’autre, ce que sa famille rigide et conservatrice interprète comme un signe de démence. Hesse atteindra son objectif : en 1946, il reçoit le prix Nobel de littérature. L’œuvre de cet humaniste marqué par Nietzsche et les philosophies d’Extrême-Orient s’ancre dans les profondeurs de l’âme et l’amour de la nature.

Aller à la barre d’outils