Pipa, bois, ivoire, os, soie, dynastie Ming

Pipa, bois, ivoire, os, soie, dynastie Ming (1368-1644)

e luth en forme de poire a lentement migr√© de l’Asie centrale vers la Chine pendant les dynasties Han et Sui (Ier-VIIe si√®cle). C’est finalement devenu le pipa; le terme d√©crit le mouvement de jeu original du plectre tenu dans la main droite de l’artiste: p’i, “jouer en avant” (vers la gauche), et p’a, “jouer en arri√®re” (vers la droite). Jusqu’au milieu du Xe si√®cle, le pipa se tenait √† l’horizontale (style guitare) et ses cordes en soie torsad√©e √©taient pinc√©es avec un grand plectre triangulaire. Vers la fin de la dynastie Tang, les musiciens ont commenc√© √† utiliser leurs ongles pour ex√©cuter le r√©pertoire exub√©rant et programmatique qui gagnait en popularit√© et qui est devenu le style national. Pour faciliter l’utilisation des doigts, l’instrument a commenc√© √† √™tre maintenu dans une position plus verticale. En plus de son utilisation dans les ensembles d’op√©ra et de narration, le pipa poss√®de un r√©pertoire solo de musique virtuose hautement programmatique.

Le dos et les flancs spectaculaires de cet instrument unique de la dynastie Ming comportent plus de 110 plaques ivoire hexagonales, avec des plaques d’os plus minces sur le cou. Chaque plaque est sculpt√©e de chiffres et de symboles tao√Įstes, confuc√©ens ou bouddhistes qui repr√©sentent la prosp√©rit√©, le bonheur et la bonne chance. Celles-ci incluent des images de divers dieux et immortels, tels que Shou Lao, le dieu tao√Įste de la long√©vit√©, repr√©sent√© avec un front pro√©minent sur la plaque unique tout en haut. Lorsque l’instrument est jou√©, l’auditeur ne voit pas cette finition experte, car le dos est tourn√© vers le joueur. Le devant est relativement simple mais montre des signes d’utilisation. Le porte-cordes en ivoire porte une sc√®ne avec quatre personnages et un pont; une inscription cursive archa√Įque; et, au niveau de la l√®vre, un motif de chauve-souris avec des vrilles feuillues. Au-dessus des frettes inf√©rieures, deux petits incrustations repr√©sentent une araign√©e et un oiseau. Juste avant les frettes sup√©rieures arrondies, une plaque trap√©zo√Įdale repr√©sente deux hommes, l’un avec un poisson. Le fleuron r√©p√®te le motif chauve-souris (bonne chance).

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils