Aller à la barre d’outils

Introduction à la tonification générale

Introduction au qi gong général pour préserver la santé

Préparation

Avant de commencer l’exercice, il convient de rappeler quelques notions fondamentales quant à la tenue du corps et de l’esprit :

Préalables

  • Pas de ceinturon, ni de col serré.
  • L’exercice peut être fait deux fois par jour, le matin et le soir pendant trente minutes au plus, mais interrompu dés les premiers signes de fatigue.
  • Il est nécessaire de pratiquer avec constance et confiance, car seul un travail régulier permet de fortifier le qi et de ressentir sa présence. L’exercice n’empêche pas, si une maladie survient, la prise de médicaments.
  • Pas de pratique dans le vent ou dans une atmosphère humide.

Réguler le corps, la respiration, le mental

  • Debout, le corps droit et détendu, le poids du corps se répartie harmonieusement sur les deux jambes, les pieds écartés de la largeur des épaules, les orteils et les talons bien posés sur le sol tandis que la plante des pieds est légèrement soulevée; les genoux imperceptiblement fléchis. Les aisselles dégagées comme pour y loger une petite balle de la taille d‘un poing.
  • Les épaules sont tombantes, afin de mieux mener le souffle dans le champ de cinabre.
  • Les coudes sont plongeants et légèrement tournés vers l’avant.
  • Le nez et le nombril sont mentalement en aplomb.
  • Le regard est horizontal.
  • Le menton légèrement en retrait contribue à diminuer la cambrure des cervicales.
  • Le bassin bascule légèrement en avant de manière à éviter que la cambrure lombaire entrave la circulation du Qi dans la colonne vertébrale.
  • Le corps est relaxé, mais sans abandon ni écroulement; dirigé par l’esprit, la relaxation s‘étend à toutes les parties du corps: les muscles, les articulations, les organes internes et même jusqu’aux pores de la peau.
  • L‘esprit est tranquille, la pensée concentrée, le visage souriant.
  • La respiration est fine, profonde, longue et silencieuse.
  • La respiration est plus importante que le mouvement; il convient de bien l’harmoniser avec celui-ci. La respiration est abdominale, lente et profonde, s’harmonise avec la durée des mouvements : L’inspiration se fait pendant les mouvements d’ouverture et les mouvements vers le haut, la pointe de la langue se place sur le palais dur à la jonction de la racine des dents et du palais; ’elle s’accompagne d’un léger resserrement de l’anus et d’une rétraction de l’abdomen.
  • L’expiration se fait sur les mouvements de fermeture et vers le bas, la langue quitte le palais et repose dans la bouche; elle s’accompagne d’une détente de l’anus et d’une léger gonflement de l’abdomen.

Concentrations et visualisations

  • L’attention se porte tout particulièrement aux deux extrémités du corps, sous la plante des pieds à yongquan et au sommet de la tête au point Cent réunion: les pieds cherchent à s‘enraciner pendant que la tête tente d’entrer en contact avec le ciel.
  • Rechercher un moment la sensation de verticalité avec le sommet de la tête en aplomb avec le milieu de l’espace situé entre les deux talons, tel un trait d’union entre le Ciel et la Terre.
  • Rester quelques minutes (une ou deux, cinq au maximum) dans cette position, la respiration devient régulière et silencieuse. Ecouter les palpitations des mouvements internes jusqu’à ce que le corps et l’esprit soit complètement relaxés dans un état de concentration désintéressée et paisible.
  • Pendant le mouvement respiratoire, on visualise le Qi, partant du périnée puis remontant le long de la colonne vertébrale en empruntant le trajet du Vaisseau Gouverneur  jusqu’au point Extrémité d’échange. La langue quittant le point Extrémité d’échange pour reprendre sa position normale, on suit le Qi descendant par la face ventrale du corps le long du trajet du Vaisseau Conception jusqu’au point Convergence des Yin, à l’achèvement de l’expiration. Un nouveau cycle de la Petite Circulation Céleste (小週天, xiǎo zhōu tiān) pourra alors commencer.
  • La salive, Liqueur de Jade, Bouillon de Jade est avalée dès production.
  • La vigueur et douceur alternent dans l’exécution des mouvements, le corps reste cependant souple et détendu pendant tout l’exercice. Les tensions sont progressives et ne durent qu’un bref instant. La détente du corps se différencie d’un lâcher. Les mouvements s’enchaînent harmonieusement sans à coup, ni arrêt.
  • L’intention (意, yì) dirige le mouvement et l’énergie circule dans tout le corps, le flux de la respiration doit être ténu et ininterrompue.
  • Réciter mentalement avant de commencer l’exercice :
    Il fait nuit, tout est tranquille et calme, on oublie tous les soucis et toutes les inquiétudes.
    L ‘esprit se concentre au dantian en fermant les sept orifice..
    Respirer lentement et profondément aide à former le pont de communication de l ‘énergie.
    Le corps devient de plus en plus léger comme l’oiseau s’envolant  vers le ciel.
  • Les mouvements sont annoncés par un décompte en chinois marquant le rythme d’éxécution:

Laisser un commentaire