Sheng, en bois, métal, ivoire, fin du 19e siècle

Sheng, en bois, métal, ivoire, fin du 19e siècle

D’origine sud-asiatique et utilisé avant le XIIe siècle av. J.-C., le sheng a également joué un rôle important dans la musique confucéenne. Maintenant, il accompagne les chansons folkloriques et est parfois utilisé dans l’opéra de Beijing pour ajouter de l’harmonie. Semblable à l’harmonica occidental qu’il a inspiré, le sheng est le seul instrument à vent chinois capable de produire plusieurs notes en même temps. Il est joué en soufflant et en suçant. Les pipes en bambou, qui symbolisent les ailes repliées du phénix, sont équipées de roseaux libres en métal, dissimulés par la chambre à vent en forme de cuvette.