no comments
Caractère 鬆 sōng en style sigillaire

Sōng

desserrer
lâcher
détendu
mou
pin : emblème de longévité, de constance et de fidélité

Deux oiseaux volant parmi les hautes falaises de pins, encre et couleur sur papier, rouleau suspendu, Li Xiongcai 1910-2002
Deux oiseaux volant parmi les hautes falaises de pins, encre et couleur sur papier, rouleau suspendu, Li Xiongcai 1910-2002

Le caractère ancien de sōng porte en lui les idées de relâchement, d’axe et de suspension vers le bas : comme une longue chevelure relâchée vers le bas mais accrochée au crâne par les racines, cette idée était originellement véhiculée par la partie supérieure de l’idéogramme ancien qui représente une longue chevelure.

Cette qualité de lâchement et d’expansion dynamique vers le bas et l’extérieur se traduit premièrement par le relâchement des tissus du corps. Ce relâchement est la condition à la pénétration de l’énergie et de la gravité dans le corps. La détente ne peut être obtenue que si les muscles et les tendons sont suffisamment relâchés. Les vaisseaux peuvent ensuite être dénoués et doivent être libérés de toute entrave pour que le sang et l’énergie circulent de façon optimale dans le corps.

Cette détente ne doit pas être un affaissement puisque la partie gauche du signe ancien montre un arbre droit, en l’occurrence un pin, qui exclut toute idée de mollesse et rappelle l’exigence de structure : le squelette. A l’image de vêtements mouillés posés sur un cintre, les tissus se relâchent et fondent petit a petit vers le bas.

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Aller à la barre d’outils