Chen Tuan

陳摶 Chén Tuán (871-989)

Chen Xi Yi endormi, par Hasegawa Tohaku, Ishikawa Nanao Art Museum, Nanao, Ishikawa, Japon
Chen Xi Yi endormi, par Hasegawa Tohaku, Ishikawa Nanao Art Museum, Nanao, Ishikawa, Japon

Chen Tuan fut un sage reconnu du taoïsme. Venant de la province du Henan, il pratiquait les exercices de souffle et le jeûne. Il avait pour nom social 圖南 Tú Nán et se surnommait 扶搖 扶搖子 Fúyáozi, 雲先生 Báiyún Xiānshēng : Monsieur Nuage blanc”, ou 希夷先生 Xīyí xiānshēng : Celui qui ne voit ni n’entend rien.

Il fut l’un des 6 patriarches de la lignée taoïste des Immor­tels cachés. Il est aus­si relié à la lignée 龍門 Lóngmén et aux ensei­gne­ments de Lü Dongbin.

Appelé à la cour par l’empereur Shizong de la dynastie des Zhou postérieurs, qui voulait se renseigner sur les secrets de l’alchimie taoïste et l’immortalité, Chen Tuan lui répondit qu’il ferait mieux de se renseigner sur l’art de gouverner.

Expert du livre Classique des changements, il a influencé le néoconfucianisme.

Les rêves per­mettent d’en­trer dans une réa­li­té mys­té­rieuse, libre de tout désir, ou le monde se dis­sout dans le souffle.

Chen Tuan

Promoteur d’un qi gong du sommeil, il est aussi appelé l’Ermite dormant.

Chen Tuan était doté d’une rare intel­li­gence depuis la plus tendre enfance, il pré­fé­ra se reti­rer tôt du monde dans les monts Wudang, puis dans les montagnes Hua Yue. 華嶽. Il lais­sa der­rière lui un ensemble de pra­tiques liées à l’al­chi­mie interne comme :

  • le qi gong des vingt quatre saisons,
  • la boxe des six unions et des huit méthodes,
  • le qi gong du som­meil ou de l’im­mor­tel endormi,
  • le petit bâton­ de lon­gé­vi­té (太极笞 tài jí chī).
Glossary :
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils