Cinq agirs

no comments

五行 wǔ xíng

La théorie des cinq éléments connue également sous l’appellation cinq mouvements, cinq phases ou cinq agirs, explique l’aspect perpétuellement changeant de la nature et de tout ce qui la constitue.

行 xíng connote à la fois l’action de marcher, de voyager, d’accomplir, de faire accomplir, ainsi que les qualités intrinsèques faisant des êtres ce qu’ils sont et les idées de capacité et de compétence. Dans un autre sens, l’idée ou le concept de xíng est l’équivalent du 道 dào.

Les cinq agirs fondamentaux désignés bois, feu, terre, métal et eau, sont utilisés comme instruments de codification et de percée au-delà des apparences sensibles des choses vers leur essence.

Postérieure à l’établissement des principes du yin et du yang (environ 300 ans AEC), cette théorie fut établie pour rationaliser et systématiser les rapports, mouvements et interactions existants entre les différentes natures et fonctions des choses. Toutefois, contrairement à la théorie du yin~yang- qui s’attache à la dissection minutieuse, et potentiellement infinie, d’un phénomène quel qu’il soit. Les cinq agirs n’ont jamais tendu à la stricte exactitude, mais plutôt à la description générale et objective des phénomènes naturels. Pour résumer, là où le yin et le yang éclairent de manière simple les dynamiques de transformation et de changement, les cinq agirs s’attachent aux grandes fonctions naturelles et aux relations subtiles entre les choses.

La métaphysique chinoise s’appuie largement sur ces principes pour décrire les situations et les relations aux autres, aux lieux, aux circonstances, aux personnalités… En outre, la médecine chinoise les a intégrés et développés pour illustrer les lois physiologiques et les dynamiques pathologiques. Chacun des cinq organes est ainsi lié à l’un des cinq agirs.

Représentation du cycle d'engendrement dans les cinq mouvements
AgirsBOISFEUTERREMÉTALEAU
xínghuǒjīnshuǐ
SaisonPrintempsÉtéIntersaisonAutomneHiver
ClimatVentChaleurHumiditéSécheresseFroid
Action de la saisonGénérerCroîtreTransformerRécolterFermer et thésauriser
Cinq directionsQuadrant occidentalQuadrant méridionalCentreQuadrant orientalQuadrant septentrional
PlanèteJupiterMarsSaturneVénusMercure
Organe pleinFoieCœurRatePoumonsReins
Organe creuxVésicule biliaireIntestin grêleEstomacGros intestinVessie
Cinq partiesMusculaireCirculations vitalesChairsPeauOs
Pouls En cordeEn crochetEn intermittenceEn poilEn pierre
CouleurVert azuréRougeJauneBlancNoir
Cinq sonsCriRireChantSanglotSoupir
Cinq notesJueZhiGongShangYu
OrificeŒilLangueBoucheNezOreille
MouvementSerrementOppressionÉructationTouxFrisson
Cinq espritsHunEspritsIntentionPoVouloir
Cinq vouloirsColèreAllégressePenséeTristessePeur
Cinq splendeurs
meilleure partie
OnglesTeint
Visage
LèvresPoilsDents
Cheveux
SaveurAcideAmerDouxÂcreSalé
NombreTroisDeuxCinqQuatreUn
Cinq fluidesLarmesSueurSaliveMucus nasalCrachats
VertuHumanitéSens des ritesConfianceSens des devoirsSagesse
OdeurRance BrûléParfuméPiquantPourri
GrainBlé Millet glutineuxMillet non glutineuxRizHaricot
Animal domestiquePouletMoutonBœufChevalPorc

一、五行:一曰水, 二曰火, 三曰木, 四曰金, 五曰土。
水曰潤下,火曰炎上,木曰曲直,金曰從革,土爰稼穡。
潤下作鹹,炎上作苦,曲直作酸,從革作辛,稼穡作甘。

shūjīng

Les cinq agents sont : eau, feu, bois, métal, terre. Il est dans la nature de l’eau d’humidifier et de couler vers le bas; dans celle du feu de brûler et de s’élever dans les airs; dans celle du bois d’être courbé et redressé; dans celle du métal d’être ductile et d’accepter la forme qu’on lui donne; dans celle de la terre de se prêter à la culture et à la moisson. L’eau qui humidifie et coule vers le bas devient salée; le feu qui brûle et s’élève devient amer; le bois courbé et redressé, devient acide; le métal qui change de forme dans sa ductilité, devient âcre; la terre, en étant cultivée, prend une saveur douce

Anne Cheng in Histoire de la pensée chinoise
Illustration des cinq couleurs par cinq dragons avec perle

Les interactions des cinq agirs

Leurs modes de relation et les actions qu’ils peuvent avoir ou exercer réciproquement les uns avec ou sur les autres se ramènent à quatre modes, toujours exprimés en chinois sous une forme verbale engendrer, maîtriser, subjuguer et restreindre.

  • le cycle d’engendrement ou de création,
  • le cycle de maîtrise, de contrôle ou de destruction,
  • le cycle de subjugation, de réduction ou d’épuisement,
  • le cycle de restriction, de contre-domination ou d’offense.

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Aller à la barre d’outils