Fuxi

Fuxi
no comments

伏羲 Fúxī

Fuxi est un personnage mythique de la mythologie chinoise dont l’origine remonte à l’antiquité, héros civilisateur, chef du peuple Huaxia, fondateur de la médecine traditionnelle chinoise, créateur de caractères chinois, et le premier dieu des trois Augustes (三皇 sān huáng).

Les textes les plus anciens qui enregistrent le mythe de Fuxi sont écrits à l’époque des Royaumes combattants et des Han occidentaux. Fuxi est né à Chengji, à l’ouest de la Chine aujourd’hui. Il vivait à l’époque néolithique. Les Chants de Chu mentionnent son mariage avec sa sœur Nuwa, le deuxième dieu des trois Augustes, dieu qui donne naissance aux êtres humains.

Fuxi et Nuwa mis au jour dans la tombe 2 de Zhangjiagou, Hejiang, Sichuan
Fuxi et Nuwa mis au jour dans la tombe n°2 de Zhangjiagou, Hejiang, Sichuan

Dès la dynastie de Tang, Fuxi et son épouse Nuwa sont présentés comme les inventeurs des rites du mariage5. Selon Shiji de Sima Qian, Fuxi et Nuwa sont représentés avec les bustes d’être humain et les corps de serpent. Il a inventé le Bagua(八卦), concept dans la philosophie fondamentale en ancienne Chine, utilisé dans le taoïsme et le Classique des changements.

Selon le Baihu tongyi de Ban Gu, tout au début, les êtres humains vivaient dans la société matrilinéaire, le rôle de père n’occupait pas une place importante, ils vivaient sans tenir en estime les règles et les consciences morales. Vêtus de peaux de bêtes, ils se nourrissaient à la façon des animaux, se mettant en chasse lorsqu’ils avaient faim, faisant usage de la peau, de la fourrure et du sang de leurs proies, et en abandonnaient le reste puisqu’ils étaient incapables de les conserver. Après avoir scruté le ciel et la terre, Fuxi et Nuwa ont établi le système de mariage, une femme et un homme s’unissent pour se multiplier. Il détermina les mutations des cinq éléments fondamentaux de la nature (métal, bois, eau, feu, terre), créa les règles morales et les huit trigrammes. Selon le Classique des changements, un saint les déduisit de l’image du fleuve Jaune et du livre de la Luo. Ce saint est en général identifié à Fuxi, mais parfois à Yu le Grand. De l’image et du livre on ignore tout. Les légendes interprètent ce passage en faisant sortir de l’eau une tortue ou un cheval-dragon portant la marque des trigrammes7.

Il enseigna aux hommes les méthodes de la cuisson, la chasse, la pêche, les armes de métal, le premier sacrifice au ciel. Il dispute à Huangdi deux inventions : la cithare guqin et le symbole du dragon composé des parties des animaux totems des tribus vaincues, car selon certains textes, il fut aussi un empereur.

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Aller à la barre d’outils