Grande Ourse

no comments

La Grande Ourse est la troisième constellation du ciel par son étendue. Elle contient la Grande casserole, l’un des astérismes les plus connus de l’hémisphère nord. Faisant partie des 48 constellations identifiées par Ptolémée, elle est très facilement reconnaissable par la forme de casserole que composent ses sept plus brillantes étoiles.


La Grande Ourse est une constellation circumpolaire pour les observateurs situés au-dessus de 41° de latitude Nord : elle ne semble jamais se coucher. La constellation serait liée au mythe d’une chasse cosmique depuis le Paléolithique supérieur au moins, ce qui expliquerait la présence de cette représentation à la fois en Eurasie et en Amérique du Nord. Le proto-récit aurait pris la forme d’un cervidé poursuivi jusqu’au ciel par un chasseur, et s’y transformant en constellation.

  • L’ours se dit arctos en grec, d’où le nom de cercle arctique qu’on donnait au cercle des étoiles circumpolaires toujours visibles et le terme Arctique qui désigne la région entourant le pôle Nord de la Terre.
  • La Grande Ourse est à l’origine du terme septentrional : les Romains appelaient cette constellation septemtriones c’est-à-dire les sept bœufs de labour qui tournent toujours autour du nord.
  • Au Royaume-Uni, on l’appelle the Plough : la charrue, en Scandinavie, Karlavagen : le wagon de Charles, probablement Charlemagne, en Bretagne Karr kamm : le chariot tordu, Karr Arzhur : le chariot du roi Arthur, ou Lost-arar : le bout de la charrue.
  • Selon une légende arabe, la constellation représente le cercueil d’un père suivi par le cortège en pleurs de ses trois filles. Elles le portent depuis la nuit des temps et essaient de rattraper son assassin : La Petite Ourse.
  • Dans l’astronomie hindoue, on l’appelle aussi Sapta Rishi : les sept sages.
  • En persan, Haft Awrang : les Sept Trônes.
  • En astronomie chinoise, ses sept étoiles principales correspondent à l’astérisme 北斗七星, Běidǒu qī xīng, un des plus anciens astérismes utilisés (hormis les loges lunaires, dont l’orientation était utilisée pour suivre le cycle des saisons.
  • Au Japon, la Grande Ourse reprend le terme chinois et est traduit par « Louche du Nord : 北斗 hokutô.
Carte du ciel de printemps avec les alignements de la table d’orientation de la grande ourse.
Carte du ciel de printemps avec les alignements de la table d’orientation de la grande ourse.
Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Aller à la barre d’outils