Han orientaux

Han orientaux
no comments

東漢 dōng hàn

A partir de 18, l’autorité du pouvoir central se désagrégea, et de nombreux foyers rebelles émergèrent, aboutissant parfois à la formation de principautés autonomes. Ce contexte profita à une des branches du clan Liu, descendante de l’empereur Jingdi, donc ayant une parenté très lointaine avec les derniers Han antérieurs, et implantée à Nanyang dans le Henan. Un des membres de cette branche, Liu Xiu, réussit à s’affirmer après de nombreuses péripéties comme un grand chef militaire, en plus de pouvoir se présenter comme héritier de l’ancienne dynastie dont le retour était ardemment souhaité par de nombreux rebelles, signe de l’important prestige qu’elle avait su se constituer. Après la mort de Wang Mang en 23 et sa proclamation comme empereur en 25, il lui fallut encore quelques années pour éteindre les dernières révoltes embrasant l’empire, notamment celle des Sourcils rouges, ainsi que plusieurs potentats locaux, ce qu’il fit en mêlant mesures de pardon et victoires militaires.

  • Arrivée du bouddhisme en 62. Ilapparaît comme une forme de taoïsme et utilise une partie de son vocabulaire.
  • Manifestation de Laozi à Zhang Daoling en 142.
  • L’École des cinq boisseaux de riz, encore appelée Voie des Maîtres célestes, apparue entre 120 et 145 au Sichuan, est l’une des premières écoles taoïstes connues.
  • Commentaire de Laozi par Heshang Gong.
  • Délitement progressif de l’empire, peur de l’apocalypse, révoltes.
  • La Voie de la grande paix, fondée par Zhang Jiao est l’une des deux premières sectes taoïstes connues. Basée entre autres sur le canon de Taiping dont elle tire son nom, elle émerge en 167 au Shandong.
  • Établissement de communautés zhengyi qui constituent un quasi-État à Hanzhong (190-215) et vénèrent Laozi divinisé
  • Commentaire Xiang’er du Laozi, vers 190.
Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Aller à la barre d’outils