Jue

角 jué

Ce caractère dans sa prononciation jiǎo représente une corne qui peut être un instrument de musique dans lequel on souffle.

為角 zài yīn wèi jiǎo
Dans les notes de musique c’est la note jue

Le son de la troisième des cinq notes, excitant et plein d’entrain, stimule l’activité et pousse de l’avant, comme au printemps.

Le 嗩吶 suǒnà est un instrument de musique chinois, une corne à double anche.
À Taiwan , le 嗩吶 suǒnà constitue un élément essentiel de la musique rituelle qui accompagne les représentations taoïstes de rituels propices et défavorables, c’est-à-dire destinées aux vivants et aux morts.

La note jue est une vibration qui régularise et redresse, qui suscite la bonté, l’Humanité. Troublée, elle exprime l’oppression triste et inquiète. Elle touche le foie beaucoup plus directement, rapidement et profondément que la saveur acide ; elle stimule, dans le foie, ses qualités propres, ou, au contraire, l’accable.

Jue n’est pas seulement une note, ou un mode, ou un air de musique ; c’est aussi toutes sortes d’ambiance, d’atmosphères, de sensations ou perceptions de l’environnement qui ne viennent d’aucun des autres sens reconnus.


Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils