Share This Post

俞穴 shū xué

Les points rivière relèvent des cinq points antiques.

Les points rivière sont les troisièmes points après l’extrémité, sauf pour le méridien de la vésicule biliaire où il est le quatrième.

Aux points rivière le souffle se déverse comme l’eau dont le cours devient plus profond, 俞 shū signifiant déverser, transporter. Placés soit au niveau des articulations des doigts pour la main et des orteils pour les pieds, ou encore dans l’articulation du poignet pour les méridiens yīn, les points shū sont très puissants. On dit que l’énergie défensive s’y rassemble.

Ces points de transport traitent donc prioritairement les affections de la rate. On les utilise en cas de syndrome d’obstruction douloureuse (閉 bì), surtout quand il est lié à l’humidité. Ceci s’applique davantage aux méridiens yáng qu’aux méridiens yīn.

Les points rivière des méridiens yīn sont de nature terre, donc harmonisant et ceux des méridiens yáng sont de nature bois, donc dynamisants.

Gorge in Autumn, 2002, encre et couleur sur papier de Hou Beiren
Gorge in Autumn, 2002, encre et couleur sur papier de Hou Beiren

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils