Points

穎道 xuĂ© dĂ o

Diagramme japonais illustrant les points de la colonne vertébrale humaine
Graphique japonais illustrant les points de la colonne vertébrale humaine

Les points (ç©Ž xuĂ©) d’acupuncture constituent la porte d’entrĂ©e permettant d’accĂ©der Ă  l’Ă©nergie des mĂ©ridiens. C’est par la stimulation des points, Ă  l’aiguille et de diverses autres maniĂšres, que l’acupuncteur agit sur la circulation des souffles et veille Ă  la renforcer lĂ  oĂč elle fait dĂ©faut, ou au contraire Ă  la disperser lorsqu’elle est en excĂšs.

Diagramme des points d’acupuncture du corps humain.

Un point d’acupuncture est un point qui est situĂ© le long du trajet d’un mĂ©ridien. En regard d’un mĂ©ridien Ă©nergĂ©tique qui est un canal situĂ© en profondeur, entre l’os et le muscle, nous avons en surface, des creux, des diffĂ©rences de textures de la peau, de petites dĂ©pressions ois se situent gĂ©nĂ©ralement ces points.

La palpation d’un point nous permet de savoir ce qui se passe dans le flux Ă©nergĂ©tique sous-jacent. Et quand on agit sur le point, on agit sur ce flux. On peut ainsi faire circuler, ouvrir quand il y a un excĂšs ou ajouter quand il y a insuffisance.

Il faut avant tout apprendre le trajet des méridiens, et ensuite les points.

Il vaut mieux se tromper sur les points, mais non sur les méridiens.

Les points rĂ©partis sur les mĂ©ridiens sont au nombre de 361, dont 309 sont bilatĂ©raux. Ils sont dĂ©signĂ©s Ă  la fois par un nom et par un nombre qui se rapporte Ă  la position du point sur le mĂ©ridien, en respectant le sens de la circulation Ă©nergĂ©tique. Le sens des noms des points se rapporte Ă  leur localisation, Ă  leur fonction, ou Ă©voque une image poĂ©tique. L’expĂ©rience empirique accumulĂ©e des grands maĂźtres et plus rĂ©cemment la rĂ©volution culturelle des annĂ©es 1950 ont permis la dĂ©couverte d’environ quatre cent points situĂ©s hors des trajets des mĂ©ridiens. Leur nom dĂ©signent le plus souvent des fonctions prĂ©cises.

Les familles de points

Outre leur classification selon le mĂ©ridien auquel ils appartiennent, les points sont divisĂ©s en familles dĂ©finissant leur nature Ă©nergĂ©tique et leurs fonctions spĂ©cifiques. Un point peut possĂ©der des indications prĂ©cises, mais il sera toujours utilisĂ© en fonction de son action synergique avec d’autres points.

Les points principaux

  • Les points proches
  • Les points distaux
  • Les points mĂ©dians

Les points spécifiques

  • Les points antiques
  • Les points source
  • Les points de communication
  • Les points de transport du dos
  • Les points de rassemblement
  • Les points de confluence
  • Les points de rencontre
郄穎 xÄ« xuĂ©
Les points d’urgence, sont utilisĂ©s pour traiter un organe en crise aiguĂ«.
ć››æ”·ç©Ž sĂŹ hǎi xuĂ©
Les points des quatre mers
Les quatre mers sont les confins du corps Ă©nergĂ©tique : “Toutes les eaux y confluent sans les remplir, toutes les eaux en sortent sans les vider”.
èŻäœ—ć€čè„Šç©Ž HuĂĄtuĂł jiā jĂ­ xuĂ©
Les points de hua tuo
Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils