Proprioception

La proprioception est l’ensemble des informations nerveuses transmises au cerveau permettant la régulation de la posture et des mouvements du corps. Elle est parfois décrite comme un « sixième sens » de l’humain. Les informations conscientes et inconscientes proviennent de récepteurs spéciaux nommés propriocepteurs sensibles à l’étirement ou à la pression. Ils se situent dans :

  • les muscles (fuseaux neuromusculaires) ;
  • les tendons (organes tendineux de Golgi) ;
  • les ligaments des articulations (organes de Ruffini, de Golgi et de Pacini) ;
  • la peau de la paume des mains et de la plante des pieds (corpuscules profonds de Paccioni).

Le système proprioceptif intervient ainsi en permanence pour réguler notre équilibre en contractant certains muscles, par exemple sur une surface instable.

Sensibilité proprioceptive consciente

Les faisceaux graciles (ou de Goll) et cunéiformes (ou de Burdach) sont formés par les fibres longues de cellules en T qui montent sans relais sur toute la hauteur de la moelle jusqu’aux noyaux de Goll et Burdach. Ils transportent les messages qui viennent des gaines, des tendons et des enveloppes musculaires ainsi que des capsules articulaires, messages qui sont à l’origine de la sensibilité proprioceptive consciente. La sensibilité tactile discriminative emprunte aussi ces voies.

Les fibres de ces faisceaux ne se croisent pas dans la moelle mais dans le bulbe : si les extrémités nerveuses à gauche sont coupées, il y aura perte de sensibilité à gauche. Les voies de la proprioception consciente projettent sur le cortex somesthésique primaire.

Sensibilité proprioceptive inconsciente

Les faisceaux cérébelleux direct et croisé transportent les influx issus des fuseaux neuromusculaires et des organes neurotendineux de Golgi qui ne donnent pas lieu à des sensations conscientes. Les deux faisceaux se projettent au niveau du cervelet et permettent à cet organe d’exercer dans les réactions motrices un rôle de régulation du tonus musculaire, de coordination des mouvements automatiques et d’équilibration.

κίνησις, kínêsis
mouvement
αἴσθησις, aísthêsis
sensibilité

Kinesthésie est un autre terme parfois utilisé à la place de proprioception. La kinesthésie est une perception consciente des mouvements des différentes parties du corps

.

Glossary :
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils