Share This Post

Respiration abdominale

La respiration abdominale aide à centrer notre conscience dans notre corps, plutôt que dans notre tête, de sorte que nous nous sentieons plus physiquement et énergétiquement enraciné. Elle vous aide à détendre notre cou, nos épaules et nos bras. Elle améliore la circulation du sang et le flux de souffle dans vos organes internes.

La respiration du ventre fournit un merveilleux massage pour nos organes internes. Tout comme masser nos muscles ajoute à leur tonus et à leur fonctionnement global, ainsi la respiration du ventre profitera à nos organes internes. En ce qui concerne notre santé, masser nos organes internes est plus important que de tonifier nos muscles visibles. La respiration du ventre augmente la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins qui nourrissent les organes internes.

La respiration abdominale

Pratique

Idéalement, inspirez et expirez seulement par les narines. Si cela est impraticable pour des raisons médicales, inspirez par le nez et expirez par la bouche. Inspirez et expirez par la bouche seulement en dernier recours.

  1. Lorsque vous inspirez, sentez votre souffle entrer dans votre nez, dans votre gorge et dans vos poumons et votre ventre. Laissez vos muscles du ventre se développer pour faire avancer votre ventre.
  1. Lorsque vous expirez, laissez votre ventre revenir à sa position d’origine et détendez-vous.

Faites de votre mieux pour détendre complètement votre poitrine et n’utilisez pas de force pour la gonfler lorsque vous respirez. Vous devriez pas ou très peu sentir l’air entrer dans votre poitrine.

  1. D’abord, pratiquez en vous concentrant sur l’expansion et le relâchement du bas-ventre. Votre bas-ventre s’étend de légèrement au-dessus du haut de vos poils pubiens à votre nombril. Respirez de telle sorte que le bas ventre en dessous de vos poils pubiens ne bouge pas. Évitez les efforts ou tout sentiment de pression dans vos organes génitaux.
  2. Lorsque vous pouvez étendre et détendre confortablement le bas de votre ventre, concentrez-vous sur le mouvement du ventre du milieu lorsque vous respirez, ce qui, pour la plupart des gens, est plus difficile. Le ventre moyen s’étend de votre nombril à un peu avant votre diaphragme. En plaçant vos mains sur les parties inférieure, centrale et supérieure de votre ventre pendant que vous respirez, vous obtiendrez une rétroaction claire sur la question de savoir si et dans quelle mesure votre ventre bouge.
  3. Enfin, concentrez-vous sur l’expansion et le relâchement du haut de votre ventre, de votre diaphragme et de votre plexus solaire, juste sous vos côtes les plus basses. Essayez d’avoir votre diaphragme qui descend lorsque vous inspirez et qui monte pendant que vous expirez. Cela aidera à pousser l’air dans l’arrière et le haut de vos poumons, des endroits qui sont rarement exercées.

Finalement, vous serez en mesure de déplacer les trois parties de votre ventre à l’unisson.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils